31.12.2019, 12:00

L’hôpital de Rennaz, le dernier chaînon de l’axe rhodanien

Premium
chargement
Pascal Rubin, directeur de Rennaz, et Eric Bonvin, directeur de l’Hôpital du Valais.

RÉTRO 5/5 L’année 2019 a été marquée par l’ouverture d’un nouvel hôpital à Rennaz financé par deux cantons et qui remplace cinq établissements existants. Une démarche unique en Suisse commentée par deux directeurs: celui de Rennaz, Pascal Rubin, et celui de l’Hôpital du Valais, Eric Bonvin.

Dans leur vie privée, Eric Bonvin, directeur de l’Hôpital du Valais, et Pascal Rubin, directeur de celui de Riviera-Chablais à Rennaz, habitent à moins de 100 mètres l’un de l’autre, du côté de Collombey-Muraz. «On peut prendre l’apéritif pour discuter de nos hôpitaux respectifs», sourit Pascal Rubin depuis son lieu de vacances en France, tandis qu’Eric Bonvin siège...

À lire aussi...

Enfin!Le premier patient de Monthey est arrivé à RennazLe premier patient de Monthey est arrivé à Rennaz

SantéMonthey déménage son hôpital à RennazMonthey déménage son hôpital à Rennaz

SantéAprès l’hôpital, Rennaz inaugure un nouveau pôle de santéAprès l’hôpital, Rennaz inaugure un nouveau pôle de santé

MobilitéA J-15 de l'ouverture du nouvel hôpital de Rennaz, le casse-tête des transports pour des centaines d'employésA J-15 de l'ouverture du nouvel hôpital de Rennaz, le casse-tête des transports pour des centaines d'employés

Top