L’édition 2020 du Gault&Millau consacre huit nouveaux restaurants en Valais

chargement

Gastronomie Huit nouveaux restaurants valaisans ont droit aux honneurs du célèbre guide Gault&Millau cette année avec la plus belle entrée pour Le 42 à Champéry. Les têtes de file de la gastronomie du canton ne changent pas, le Terminus de Didier de Courten en tête avec 19 points suivi par L’Hostellerie des Ours de Franck Reynaud à Crans-Montana.

 07.10.2019, 12:00
Le restaurant Le 42 à Champéry fait son entrée au guide français avec la note 15, la meilleure des nouveaux promus.

Cinq établissements dans le Valais romand, trois dans le Haut-Valais. L’édition 2020 du guide fondé en 1972 déjà par Henri Gault et Christian Millau salue le talent de huit nouveaux venus sur la carte valaisanne. Autant d’atouts supplémentaires pour positionner notre canton comme une destination gourmande incontournable.

A Champéry, avec l’arrivée d’Amandine Pivault et d’Antoine Gonnet, Le 42 se voit décerner 15 points. A Chermignon, la cuisine de Serge Coustrain-Jean au Café Cher-Mignon reçoit 13 points, tout comme à Vouvry, le Restaurant de l’Auberge de Vouvry, dirigé depuis le départ de Martial Braendle par Emmie et Adrien Carollo qui peuvent compter sur le chef Jérôme Lucienne. Au Bon Plan à Conthey, Christophe Rattazi décroche 12 points et le jeune chef Michael Roduit, offre à L’Etape de Saxon 12 points également.

Dans le Haut- Valais, le Heidi’s Hütte à Fiesch (12 points), le Schäferstube à Saas-Fee, (14 points), et le Sonnmatten à Zermatt (13 points) complètent l’offre alléchante de la partie germanophone de notre canton.

Neuf restaurants valaisans gagnent un point

Dans le classement 2020, on retrouve cinq restaurants du Valais romand qui sont en progression. Le Soleil de Dugny avec à sa tête Jean-Maurice et Estelle Michellod se voit majorer d’un point bien mérité (15 points), tout comme la Brasserie Le National de Céline et Lionel Chabroux à Sierre (14 points). Dans les stations du Valais romand, trois établissements gagnent un point supplémentaire: à Verbier, le Chalet d’Adrien (15 points) et le W Verbier W Kitchen (14 points), à Val d’Illiez, Le Communal (13 points).

Dans le Haut-Valais, ils sont quatre à progresser: The Omnia à Zermatt (15 points), le Grand Hotel Zermatterhof Alpine Gourmet Prato Borni (16 points), l’Erner Garten à Ernen (16 points), le Schweizerhof (14 points).

Le titre de «cuisinier de l’année» à une cheffe

Sur le plan suisse, le titre envié de «cuisinier de l’année 2020» revient à une femme: Tanja Grandits qui obtient du même coup son 19e point pour ses créations singulières dans l’historique restaurant Stucki à Bâle. Avec 17 points, Romain Paillereau de la Pinte des Mossettes est le promu romand de l’année, et le repreneur de la maison Wenger au Noirmont, Jérémy Desbraux – 17 points également – la découverte romande de l’année.

En savoir plus: Tous les restaurants sélectionnés par Gault & Millau ici:


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

VaccinationCoronavirus: à Viège, Lonza va vacciner intra-muros ses employés et leurs famillesCoronavirus: à Viège, Lonza va vacciner intra-muros ses employés et leurs familles

PréventionValais: gare aux démarcheurs agressifs qui font du porte-à-porteValais: gare aux démarcheurs agressifs qui font du porte-à-porte

Gare aux démarcheurs agressifs

La police cantonale met en garde contre le retour d’entrepreneurs peu scrupuleux qui forcent la main pour «vendre» des...

  10.05.2021 09:22

Mads Olesen: «Quand on cuisine, il y a tout l’amour de l’autre»Mads Olesen: «Quand on cuisine, il y a tout l’amour de l’autre»

LA CHRONIQUE DU WALLISER BOTEUn apéritif pour l’unité cantonale. La chronique d’Armin BregyUn apéritif pour l’unité cantonale. La chronique d’Armin Bregy

PolémiqueLe sort du projet de refuge de la SPA d’Uvrier se joue devant le Tribunal cantonalLe sort du projet de refuge de la SPA d’Uvrier se joue devant le Tribunal cantonal

Top