12.12.2019, 06:38
Lecture: 5min

L’alpinisme entre au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco

Premium
chargement
La reconnaissance de l'alpinisme au patrimoine culturel immatériel de l'Unesco permet de rappeler l'essence même de la pratique.

Tradition Menée par trois pays, la France, l’Italie et la Suisse, la candidature de l’alpinisme au patrimoine culturel immatériel de l’Unesco a été acceptée ce mercredi à Bogotá. Quelles conséquences pour l'alpinisme?

Repérer un sommet, l’étudier, s’y frotter, le gravir ou renoncer en cours de route, le tout dans un esprit de solidarité et de compréhension mutuelle entre les membres d’une même cordée. La pratique, issue d’une longue tradition, peut sembler banale dans un territoire alpin comme le nôtre. Elle ne l’est pourtant pas pour une majorité des citoyens de ce monde. 

Conscientes de la richesse de ce patrimoine culturel et de ce savoir-faire, la...

À lire aussi...

culturePatrimoine de l’Unesco: l’alpinisme et les processions catholiques de Mendrisio candidatsPatrimoine de l’Unesco: l’alpinisme et les processions catholiques de Mendrisio candidats

PatrimoineLa Suisse retrouve son siège dans l’organe directeur de l’UNESCOLa Suisse retrouve son siège dans l’organe directeur de l’UNESCO

editoGestion du danger d'avalanches: l'excellence helvético-valaisanne honorée par l'UNESCOGestion du danger d'avalanches: l'excellence helvético-valaisanne honorée par l'UNESCO

Top