L’aire de transit de Martigny affiche déjà complet

chargement

Gens du voyage Après avoir tenté de forcer le passage à trois reprises, les gens du voyage ont dû attendre ce lundi matin et l’ouverture officielle du site pour s’installer sur l’aire de transit de Martigny. Ils sont venus en masse.

 29.03.2021, 11:26
L'aire de transit des gens du voyage de Martigny est restée sous haute surveillance ce lundi matin.

Depuis ce lundi matin, l’aire de transit des gens du voyage de Martigny affiche complet. Plus d’une quarantaine de caravanes ont pu accéder à cette place ouverte en 1998 le long de la route de Fully.

«L’opération a pris du temps mais elle s’est déroulée dans le respect des règles fixées par la police cantonale», constate son porte-parole Stève Léger..

Trois tentatives avortées

Les gens du voyage ont ainsi dû attendre la date d’ouverture officielle du site pour pouvoir y garer leurs imposants véhicules. Non sans avoir tenté à trois reprises de forcer le passage. «Les 23, 26 et 28 mars, ces gens du voyage ont fait route sur Martigny avec l’espoir de pouvoir s’installer au coude du Rhône. Mais la police cantonale s’est montrée intransigeante et les a à chaque fois refoulés dans l’attente de l’ouverture officielle du site fixée à ce 29 mars.»

Rebelote donc ce dernier dimanche, où décision a été prise de ne pas ouvrir le site prématurément, mais de laisser par contre le convoi s’installer sur une route secondaire décrétée d’attente dans la zone du Vernay. «Nous avons voulu anticiper l’ouverture de ce lundi matin et limiter les nuisances qu’aurait immanquablement provoqué sur l’autoroute l’arrivée massive et groupée de plus de 40 caravanes.»

Aux aurores ce lundi, les forces de l’ordre ont donc canalisé l’accès à l’aire de transit par petits lots de véhicules. «Cela nous a permis de contrôler chaque caravane à l’entrée», souligne Stève Léger. Dépêchée sur place en force, la police cantonale valaisanne a en plus pu compter sur de précieux renforts pour mener à bien cette Mission. «Nous avons pu bénéficier du précieux appui des polices municipales, mais aussi de l’administration fédérale des douanes ainsi que d’hommes de la gendarmerie française qui ont pu intervenir sur notre territoire dans le respect des accords de Paris qui permettent aussi aux policiers valaisans d’intervenir jusqu’à Chamonix par exemple.»
 


 

La spectaculaire opération a généré quelques perturbations sur l’axe routier reliant Martigny à Fully. «Une déviation a certes dû être mise en place pour canaliser le trafic des voitures. Cars postaux et camions ont par contre pu circuler quasi normalement. L’impact a été nettement moindre que si les caravanes avaient toutes tenté d’accéder directement et en même temps au site depuis la sortie de l’autoroute.»
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Gens du voyageGens du voyage: la police valaisanne refoule 36 caravanesGens du voyage: la police valaisanne refoule 36 caravanes

MobilitéLes gens du voyage ont quitté le ValaisLes gens du voyage ont quitté le Valais

procédureMartigny - Gens du voyage: il ne subsiste plus que deux obstacles sur la route de l’IndivisMartigny - Gens du voyage: il ne subsiste plus que deux obstacles sur la route de l’Indivis

Top