07.08.2015, 12:04

L'affaire Luca dans une impasse

Premium
chargement
Si en Suisse, les faits ne seront pas prescrits avant fin 2018, en Italie, la messe risque d'être dite en février prochain déjà, sauf si un ou des suspects sont découverts. 
HOFMANN/A
Par GILLES BERREAU

JUSTICE Si aucun suspect n'est identifié d'ici au 2 février, les faits seront prescrits en Italie.

Selon le Ministère public romain, le rapport final de la justice italienne sur l'affaire Luca Mongelli risque fort de se solder par un classement sans suite, faute d'avoir trouvé un coupable dans les délais. Selon le substitut du procureur de Rome Claudia Terracina, la prescription italienne intervient douze ans après les faits. Soit pour l'affaire Luca, le 7 février...

À lire aussi...

AgricultureLe Valais sort grand gagnant de la refonte de la recherche agronomique suisse après avoir failli tout perdreLe Valais sort grand gagnant de la refonte de la recherche agronomique suisse après avoir failli tout perdre

Série 5/5Des choses pareilles, le podcast de France Massy: le cancre devenu champion suisseDes choses pareilles, le podcast de France Massy: le cancre devenu champion suisse

ScolaritéLe diagnostic à l'école, bonne ou mauvaise idée?Le diagnostic à l'école, bonne ou mauvaise idée?

Au pied du CervinAvec une Coupe du monde de ski alpin, Zermatt veut devenir la fierté de la SuisseAvec une Coupe du monde de ski alpin, Zermatt veut devenir la fierté de la Suisse

Si on sortaitLes bons plans de la rédaction culturelle du "Nouvelliste"Les bons plans de la rédaction culturelle du "Nouvelliste"

Top