26.11.2013, 00:01

L'affaire Luca dans une impasse

Premium
chargement
Si en Suisse, les faits ne seront pas prescrits avant fin 2018, en Italie, la messe risque d'être dite en février prochain déjà, sauf si un ou des suspects sont découverts. 
HOFMANN/A
Par GILLES BERREAU

JUSTICE Si aucun suspect n'est identifié d'ici au 2 février, les faits seront prescrits en Italie.

Selon le Ministère public romain, le rapport final de la justice italienne sur l'affaire Luca Mongelli risque fort de se solder par un classement sans suite, faute d'avoir trouvé un coupable dans les délais. Selon le substitut du procureur de Rome Claudia Terracina, la prescription italienne intervient douze ans après les faits. Soit pour l'affaire Luca, le 7 février...

À lire aussi...

CoronavirusCovid-19: un restaurant sédunois ferméCovid-19: un restaurant sédunois fermé

EnquêteDes pesticides près de chez moiDes pesticides près de chez moi

Des pesticides près de chez moi

En l’absence de chiffres sur les problèmes liés aux traitements, nous vous proposons de témoigner anonymement via un...

  11.07.2020 11:00

PréventionCovid-19: des renforts pour endiguer une éventuelle 2e vagueCovid-19: des renforts pour endiguer une éventuelle 2e vague

BiodiversitéOn a accueilli Lucky, notre premier hérisson blesséOn a accueilli Lucky, notre premier hérisson blessé

SériesDivertissement: la loi des séries, la chronique de Xavier DurouxDivertissement: la loi des séries, la chronique de Xavier Duroux

Top