16.03.2019, 05:30

«Je n’ai pas de regret d’avoir quitté le National pour être là pour mon fils»: Jean Christophe Schwaab témoigne en Valais

Premium
chargement
Jean Christophe Schwaab travaille aujourd’hui à 30% comme municipal de sa commune au bord du lac Léman. Il se dit aussi plus serein.

Handicap Le socialiste vaudois a lâché sa fonction au Conseil national il y a un an. Son but était d’avoir du temps pour s’occuper de son aîné atteint de troubles du développement. Il témoignera de son choix et de sa nouvelle vie jeudi prochain à Martigny.

Parler de soi, ce n’est pas la tasse de thé de Jean Christophe Schwaab (39 ans). Le Vaudois, qui a quitté le Conseil national fin 2017 pour s’occuper de son fils atteint de troubles du développement, accepte cependant de dévoiler un pan de sa vie familiale si «mon expérience peut aider d’autres parents vivant la même chose». Très...

À lire aussi...

DémissionJean-Christophe Schwaab quitte le Conseil national pour s'occuper de son filsJean-Christophe Schwaab quitte le Conseil national pour s'occuper de son fils

Top