18.02.2020, 12:00
Lecture: 5min

Infertilité: un cercle de parole et de soutien pour évoquer le bonheur autrement

Premium
chargement
En fondant le groupe de paroles Soutien stérilité Suisse (SSS), Anouk Gardel et Aurélie Zwissig veulent briser le silence qui entoure l'infertilité et offrir des rencontres ouvertes à toutes les femmes, quel que soit leur profil.

Tabou En Suisse, la stérilité primaire touche un couple sur six ou sur dix selon les sources. Pourtant, on en parle peu. Anouk Gardel et Aurélie Zwissig ont fondé un cercle de parole et de soutien pour y remédier.

Elles parlent de combat et même de guerre. Toutes deux se sont battues contre la stérilité primaire. La bataille a duré dix ans pour Aurélie avant qu’elle ne rende les armes, deux ans et demi pour Anouk. Agées de 38 et 28 ans, les deux Sierroises ont décidé de créer un groupe de parole et d’écoute bienveillantes pour lever un tabou. La première rencontre de Soutien stérilité Suisse (SSS) aura lieu le 2 mars au château...

À lire aussi...

Désir d'enfantsL'infertilité touche toujours plus de couplesL'infertilité touche toujours plus de couples

Top