04.06.2018, 00:01
Lecture: 6min

«Il faut accepter le fait qu’on est tous le barbare de quelqu’un d’autre»

Premium
chargement
La philosophe et académicienne Barbara Cassin lors de sa conférence au collège des Creusets.
Par jean-francois.albelda@lenouvelliste.ch / photo sacha.bittel@lenouvelliste.ch

RENCONTRES ORIENT-OCCIDENT La philosophe Barbara Cassin, qui a rejoint début mai les rangs des Immortels de l’Académie française, a ébloui le public lors de deux magistrales conférences. Interview.

«Face à la problématique de l’accueil des migrants aujourd’hui, il est impossible de rester calme...» Les mots sont posés, pesés. Barbara Cassin sait comme peu la densité de la langue, la redoutable plasticité de cette matière, qui peut aussi bien renvoyer dos à dos que susciter la vraie rencontre, le vrai partage des humanités. Lors de cette édition des...

À lire aussi...

CinémaCinéma: les sorties de la semaine à ne pas raterCinéma: les sorties de la semaine à ne pas rater

ArchéologieArchéologie: Glis était déjà habité au temps des RomainsArchéologie: Glis était déjà habité au temps des Romains

Addiction«Dans cette période d’incertitude, il faut être vigilant tout le temps»: une Valaisanne raconte sa sortie de l’enfer de l’alcool«Dans cette période d’incertitude, il faut être vigilant tout le temps»: une Valaisanne raconte sa sortie de l’enfer de l’alcool

A l'aideValais: les cas positifs au coronavirus priés d’avertir eux-mêmes leurs contactsValais: les cas positifs au coronavirus priés d’avertir eux-mêmes leurs contacts

Votations fédéralesEntreprises responsables: des personnalités valaisannes s’unissent pour le ouiEntreprises responsables: des personnalités valaisannes s’unissent pour le oui

Top