07.12.2018, 17:17

Fuite au Ministère public valaisan: le mystère demeure

chargement
On ne saura pas qui a informé les médias d'affaires concernant le Ministère public valaisan.

 07.12.2018, 17:17 Fuite au Ministère public valaisan: le mystère demeure

Justice Les investigations d’un ancien procureur vaudois n’ont pas permis de découvrir l’auteur d’un mail anonyme envoyé au début de l’année aux médias pour leur révéler des soucis survenus au Ministère public.

La découverte d’une arme (factice) dans les bureaux sédunois d’un procureur a semé le désordre au sein de la justice valaisanne. Surtout lorsque cette affaire a été divulguée par la presse, en l’occurrence par le Nouvelliste.

A lire aussi : Grosse fatigue au Ministère public valaisan

Suite à nos révélations, le Ministère public a lancé deux enquêtes. L’une d’elles concerne la fuite dans les médias, par le biais d’un mail anonyme, de cette affaire. Un procureur extraordinaire, un ancien procureur vaudois, a alors été nommé, c’était le 28 mars dernier.

A lire aussi : Un ex-procureur vaudois enquête sur le Ministère public valaisan

Le procureur fait chou blanc

Huit mois plus tard, l’enquête échoue. «Le procureur extraordinaire n’a pas réussi à identifier l’auteur des fuites», indique vendredi le Ministère public dans un communiqué. Les investigations informatiques «n’ont pas permis de remonter à l’auteur». Et les journalistes interrogés ont invoqué le secret des sources.

L’affaire en restera donc là, sauf en cas de découvertes de faits nouveaux.

L’affaire de l’arme n’est pas résolue

Quant à la deuxième enquête, qui porte sur la présence de l’arme, elle n’a pas encore abouti. C’est le procureur général adjoint Jean-Pierre Greter qui l’a initiée et qui la gère toujours. Le Ministère public «estime prématuré de communiquer sur ce sujet», déclare le procureur général Nicolas Dubuis.


Top