26.09.2018, 05:30

Fini le sexe! Les bébés du futur se feront différemment, avec des conséquences surprenantes

Premium
chargement
La manière de faire des bébés pourrait fortement évoluer avec l'avènement des biotechnologies. Le hasard ne serait plus le bienvenu. Les conséquences seraient vertigineuses explique François Ansermet, professeur honoraire à l'Université de Genève, pédopsychiatre et psychanalyste.

Biotech Papa, papa, comment on fait les bébés? Dans le futur, la réponse à cette question risque d’être fort compliquée. François Ansermet est spécialiste de pédopsychiatrie et de neurosciences. Professeur aux Universités de Lausanne et Genève, il a écrit un livre sur l’impact des biotechnologies sur la procréation qu’il a présenté à l’espace Création de Sion la semaine dernière. Selon lui, l’assistance médicale à la procréation a le pouvoir de renverser tout notre système de santé. Et même beaucoup plus.

La science va-t-elle dénaturer le lien entre sexualité et procréation? 

L’assistance médicale à la procréation sépare clairement la sexualité de la procréation, mais aussi la procréation de la gestation, de même l’origine de la filiation. Elle sépare chacune de ces étapes. Grâce aux avancées du séquençage du génome, il est possible de prédire certaines caractéristiques de l’enfant. A travers le bilan préconceptionnel apparaît le fantasme de savoir quel enfant nous allons avoir avant même de le créer. Or, la rencontre amoureuse est...

À lire aussi...

SocialUne association valaisanne aide les personnes autistes au quotidienUne association valaisanne aide les personnes autistes au quotidien

A l’aide des personnes autistes

En cette journée mondiale de l’autisme, zoom sur l’association Eliezer, née en Valais, qui accompagne les enfants et...

  02.04.2020 05:30
Premium

SantéCoronavirus: derrière les portes des soins intensifs de l'hôpital de SionCoronavirus: derrière les portes des soins intensifs de l'hôpital de Sion

PANDEMIECoronavirus: «La mise au point d’un vaccin permettra aux personnes à risque d’avoir une vie normale.»Coronavirus: «La mise au point d’un vaccin permettra aux personnes à risque d’avoir une vie normale.»

si on restait... chez nousLes bons plans culturels de la rédaction à découvrir à la maisonLes bons plans culturels de la rédaction à découvrir à la maison

ViticultureProvins: la position de Rouvinez n’a pas changéProvins: la position de Rouvinez n’a pas changé

Top