14.02.2020, 20:00

Février sans spaghettis. La Drôle de semaine d’Alexia Philippoz

chargement
Alexia Philippoz, journaliste.
Chronique

Le spray à spaghettis, c’est comme le gaz hilarant, ça ne fait plus marrer. Et le sorcier du carnaval de Sion l’a fait savoir à grands coups de crécelle. Ça colle comme des pâtes mal cuites, ça ruine les costumes des guggens confectionnés avec passion, ça ronge les instruments, ça nuit à la santé des musiciens, bref, ce truc chimique en diable encore vendu dans nos supermarchés est devenu la bête noire des cortèges. Si bien qu’à l’initiative de l’amicale des sociétés carnavalesques romandes, des affiches fleuriront à proximité des défilés: «Spray spaghetti, non merci». 

Qu’il est loin ce temps où l’on s’autorisait n’importe quoi, avec n’importe qui, déguisé n’importe comment. Désormais même à carnaval, tout n’est plus permis. Ce n’est pas la faute à la fête ou à celles et ceux qui l’organisent, c’est juste le signe que quelque chose a changé dans nos vies. Plus de règles, moins de liberté, pour la bonne cause paraît-il. Plus de conscientisation, moins de spontanéité. Plus d’hygiène, à tous les rayons. Certains applaudissent, d’autres s’en offusquent. Pour ces derniers, qu’ils attendent seulement le prochain stade: mardi gras sans viande.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

HumourLe retour "multiple" de Yann LambielLe retour "multiple" de Yann Lambiel

Le retour "multiple" de Yann Lambiel

Après de longs mois d’absence, pandémie oblige, l’humoriste valaisan présente un spectacle étonnant et détonnant.

  20.09.2020 18:00
Premium

HandicapSaint-Gingolph: en se rapprochant de Cérébral Valais, la Parenthèse s’offre un avenir sans nuageSaint-Gingolph: en se rapprochant de Cérébral Valais, la Parenthèse s’offre un avenir sans nuage

MUSIQUEFanfare: un concours virtuel de solistesFanfare: un concours virtuel de solistes

Grand prédateursNouvelle salve contre le service de la chasseNouvelle salve contre le service de la chasse

SantéEvolène devient la 29e commune valaisanne labellisée «en santé»Evolène devient la 29e commune valaisanne labellisée «en santé»

Evolène labellisée commune en santé

Avec la remise du diplôme «commune en santé» aux Evolénards, ce sont désormais plus de 197’000 Valaisans qui vivent...

  19.09.2020 19:00
Premium

Top