10.08.2020, 05:30
Lecture: 7min

Explosions à Beyrouth: l’association Elias aide le Liban depuis le Valais

Premium
chargement
Yves Tabin, président de l'association Elias, au téléphone avec Jihane Sfeir, membre de l'association et Libanaise d'origine, à Beyrouth au moment de l'explosion.

Catastrophe humanitaire L’association Elias, basée à Savièse, soutient le Liban depuis 2004 par des actions concrètes. Après les explosions du 4 août à Beyrouth, le président d’Elias, le juge à la retraite Yves Tabin, lance un appel extraordinaire à la solidarité valaisanne.

«Ce matin, à mon réveil, ma ville Beyrouth, la fière, la résiliente, la trépidante, l’insolente, n’existe plus. Depuis ce matin, je n’entends de ma fenêtre que le bruit du verre que l’on ramasse. En silence. Sans un mot. Dans un rayon de 6 km, même spectacle de désolation. Soufflée par une explosion de produits chimiques, Beyrouth courbe l’échine. Beyrouth ne pleure même plus. Beyrouth ne sera plus jamais la même. Beyrouth ne s’en remettra pas.»

963157
Le message...

À lire aussi...

DrameLiban: Après l’explosion à Beyrouth, les hôpitaux se retrouvent saturésLiban: Après l’explosion à Beyrouth, les hôpitaux se retrouvent saturés

Les hôpitaux de Beyrouth sont saturés

Au lendemain d’une catastrophe dont les images de blessés ensanglantés et d’immeubles détruits ont rappelé la guerre...

  06.08.2020 06:45
Premium

ArgentExplosions à Beyrouth: la Suisse n’aidera pas les autorités libanaisesExplosions à Beyrouth: la Suisse n’aidera pas les autorités libanaises

Après la catastropheAprès les terribles explosions, des Libanais en colère manifestent à BeyrouthAprès les terribles explosions, des Libanais en colère manifestent à Beyrouth

Manifestations de colère à Beyrouth

Des Libanais en colère manifestaient samedi dans le centre de Beyrouth pour demander des comptes à la classe politique....

  08.08.2020 19:19

Top