19.05.2014, 14:36

Exploit: Mike Horn et le guide Fred Roux au Makalu sans assistance

chargement
1/3  
Par O.H.

Alpinisme Il est moins connu que l'Everest, mais c'est tout de même la cinquième plus haute montagne du monde. Le Makalu culmine à 8463 mètres et l'aventurier sud-africano-vaudois Mike Horn, accompagné par le guide de Vollèges Fred Roux, ont atteint son sommet samedi, sans oxygène et sans porteur.

Fred Roux, est guide à Verbier. Himalayiste, parapentiste... et paysagiste, il a déjà sur son CV plusieurs "8000". En 2007, il a emmené avec lui l'aventurier Mike Horn au sommet du Gasherbrum (8068 m). L'an dernier, ils n'étaient pas parvenus au sommet du K2. à cause de mauvaises conditions Météo.

Le duo a remis ça la semaine dernière en s'attaquant au Makalu, la cinquième plus haute montagne du monde, avec ses 8463 mètres au-dessus du niveau de la mer. A peine 400 mètres de moins que l'indétrônable Everest voisin, mais considéré comme l'une des montagnes les plus difficiles du monde.

Ni oxygène ni sherpa

Un sommet qui n'a pas été défloré pour l'occasion, puisque la première ascension remonte à 1955 déjà. 206 alpinistes l'ont gravi. 22 ne sont jamais revenus. Mais les deux montagnards suisses ont corsé quelque peu l'expérience en se privant d'oxygène et de sherpas, peut-on lire sur le site de Mike Horn. Ils ont annoncé leur succès dimanche via leur page Facebook.

Les deux hommes sont partis du camp de base à 5'700 mètres jeudi 15 mai, à la mi-journée. Durant l'après-midi, ils sont montés vers le premier camp à 6'800 mètres. Vendredi, ils ont grimpé jusqu'à 7'500 mètres. Ils se sont arrêtés quelques heures pour se reposer avant d'entreprendre l'ascension finale aux premières heures du 17 mai.

Mike Horn et Fred Roux sont montés chacun à leur rythme. Le Valaisan est arrivé au sommet vers 10 h 30, heure locale. L'aventurier a terminé son ascension sur les coups de 16 heures. Ils ont ensuite mis une journée entière pour redescendre.

De Pôle en Pôle

"L'ascension a été éreintante pour nous deux", explique Mike Horn, qui accroche son 4e "8000", "on était en forme et bien acclimatés, après trois semaines à attendre une bonne fenêtre météo. Mais la montagne est très exposée et on a dû faire face à des vents violents et des températures très froides. On est super contents d'avoir atteint le sommet tous les deux."

Mike Horn est Sud-Africain d'origine, mais il possède aussi la nationalité suisse et vit depuis plus de 20 ans dans le canton de Vaud, à Château-d'Oex puis à Paudex. Ces dernières années, il avait consacré sa vie au projet Pangea, rassemblant des jeunes des quatre coins du monde pour sensibiliser l'opinion au problème du Réchauffement climatique. En septembre, il repart en expédition. Elle s'appelera "Pole2Pole 360°". Elle devrait durer une année et l'emmener autour du monde sur la longitude, en passant par le Pôle sud, le Pôle nord et le Groenland, à pied et en kayak.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top