Et si le bonheur se trouvait vraiment dans le pré? Le grain de sel d’Alexia Philippoz

chargement
 07.05.2021, 20:00
Alexia Philippoz, cheffe d'édition numérique.

Humer le parfum des mélèzes, écouter le clapotis de la pluie, admirer les sommets, apprécier la simplicité et puis comme Bernard Montangero gueuler «c’est beau! Je te jure, ça me fout les larmes aux yeux. Je suis heureux là-haut.»  

Montangero? Jusqu’à il y a quelques jours, je ne connaissais pas le gaillard, natif de Saint-Maurice et disparu il y a onze ans. C’est une archive de la RTS datant de 1973, revigorée tout récemment par de nombreux partages sur les réseaux sociaux, qui me l’a planté devant les yeux. Et dans les oreilles. 

Visage épanoui, bouclettes et barbiche poivre et sel, la guitare jamais loin, il dépeint sa joie de revenir aux sources, vers son Catogne, après des années passées à Paris où «les gens, isolés de la terre, transpirent comme des bœufs dans leurs manteaux de plastique». 

Devant mon écran, la banane en guise de sourire, je ne suis pas seule. En quelques jours, la séquence comptabilise plus d’un million de vues et près de 2000 commentaires. Des internautes pour la plupart attendris, évoquant la nostalgie du temps évanoui. Carton plein pour le chansonnier qui doit bien se demander depuis là où il est à quoi peut bien rimer toute cette agitation virtuelle.

Ce week-end, c’est certain, je retourne aux champignons.

 

A lire aussi: Après le buzz, le chansonnier valaisan Bernard Montangero dans les yeux de son épouse Chantal

 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Bons plansSi on sortait ce week-end?Si on sortait ce week-end?

Si on sortait ce week-end?

De la peinture, de la photographie, du théâtre ou encore de la musique. Que demander de mieux?

  16.06.2021 20:00

Formation«Par deux ou trois fois, on a failli fermer, mais nous avons fait les bons choix»: Jean-Philippe Lonfat tire le bilan de l’année scolaire«Par deux ou trois fois, on a failli fermer, mais nous avons fait les bons choix»: Jean-Philippe Lonfat tire le bilan de l’année scolaire

Fête des étudiantsLa police va limiter et contrôler l’accès au cœur de Sion pour la fête des étudiants improviséeLa police va limiter et contrôler l’accès au cœur de Sion pour la fête des étudiants improvisée

pollutionGaz à effet de serre: chaque Valaisan émet chaque année l’équivalent de 16 tonnes de CO2Gaz à effet de serre: chaque Valaisan émet chaque année l’équivalent de 16 tonnes de CO2

PréventionPrévention du tabagisme: Expérience non-fumeur cède sa place à un nouveau projetPrévention du tabagisme: Expérience non-fumeur cède sa place à un nouveau projet

Top