Ernen-Mörel: accord signé pour le retour de concession de l’aménagement hydroélectrique

chargement

Hydroélectricité C’est le premier droit de retour réalisé dans le cadre de la stratégie cantonale «Forces hydrauliques». Un accord à hauteur de 21,5 millions de francs a été signé entre le canton et les communes d’Ernen, Binn et Grengiols.

 30.04.2021, 14:00
Les parties se sont mises d'accord sur un montant de 21,5 millions de francs.

Le canton et les communes d’Ernen, Binn et Grengiols ont décidé d’exercer leur droit de retour de concession de l’aménagement hydroélectrique d’Ernen-Mörel en 2023. Ils ont signé un accord allant dans ce sens avec la société Rhonewerke AG (Rhowag).

Cet accord prévoit une indemnité «équitable» de 21,5 millions de francs, indique le canton vendredi. S’y ajoutent les biens hors exploitation et les investissements à réaliser dans les composants de l’installation soumis à indemnisation jusqu’à la fin de la concession.

Rhowag avait obtenu en mai 1941 des concessions de droits d’eau, notamment pour l’exploitation des forces hydrauliques du Rhône et de la rivière Binna. Sur la base de ces concessions, l’aménagement hydroélectrique d’Ernen-Mörel a été construit avec deux centrales principales à Ernen et Mörel et plusieurs captages d’eau. Il est exploité depuis 1943 et produit plus de 400 GWh par année.

A lire aussi: «Explique voir» le retour de concessions en une minute

100% en mains publiques

Les concessions, fixées pour huitante ans, expirent le 9 septembre 2023. Le lendemain, Rhowag transférera l’aménagement hydroélectrique aux collectivités valaisannes concernées. «L’ensemble de la chaîne de valeur restera à 100% dans les mains des collectivités valaisannes», précise le communiqué.

Les préparatifs sont en cours pour la mise en place d’une nouvelle société exploitante dont les Forces motrices valaisannes (FMV) détiendront environ 87% et les communes 13%.

Premier retour de concession

L’exercice du droit de retour pour l’aménagement d’Ernen-Mörel est le premier réalisé dans le cadre de la stratégie cantonale «Forces hydrauliques». Avec cette stratégie, le canton veut faire en sorte que 60% de la production d’énergie hydroélectrique revienne en mains valaisannes, contre 20% aujourd’hui.

La procédure suivie à Ernen-Mörel est conforme à la marche à suivre en sept étapes présentée le 20 avril dernier. Ce vade-mecum doit aider les communes à régler le retour des concessions, puisqu’il faut environ quinze ans de négociations pour aboutir.

A lire aussi: Retour des concessions: un document permet aux communes valaisannes de s’y retrouver

Lors de la présentation de ce document, le canton avait précisé que les FMV collaboreraient avec les communes concédantes sur neuf dossiers de retour de concession. Les plus gros morceaux (Mauvoisin et la Grande Dixence, par exemple) devraient être traités dans les années 2040.
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

HYDROÉLECTRICITÉLe retour des concessions en dix questionsLe retour des concessions en dix questions

Le retour des concessions en dix questions

Les contrats d’exploitation des grands barrages vont arriver à échéance dans quelques années. Le Valais ouvre ce débat...

  14.06.2016 00:01
Premium

Top