22.03.2017, 17:30

Entre tabou et idées reçues, connaissez-vous vraiment les schizophrénies? Faites le test!

chargement
Les préjugés au sujet de la schizophrénie ont la peau dure.

 22.03.2017, 17:30 Entre tabou et idées reçues, connaissez-vous vraiment les schizophrénies? Faites le test!

Santé Les schizophrénies sont les principaux troubles psychiques chez les 15-30 ans. Si la maladie reste un sujet tabou, cela est en grande partie dû aux nombreux préjugés qui courent à son sujet. Et vous? Savez-vous vraiment ce que sont les schizophrénies?

La schizophrénie. On regroupait autrefois sous ce terme tout un panel de pathologies psychiatriques. Force est de constater qu’un siècle plus tard, les choses n’ont pas beaucoup changé. La maladie reste entachée d’une connotation négative, la faute à des préjugés tenaces. C’est pourquoi, depuis quelques années, les spécialistes préfèrent parler de « schizophrénies » (au pluriel) ou de « troubles schizophréniques », tant la maladie peut être différente, d’un individu à l’autre. Pour briser la stigmatisation dont souffrent ces personnes, il convient de tordre le cou aux idées reçues.

 

Et vous ? Connaissez-vous bien la maladie ?

Vous pensez que les troubles schizophréniques n’ont plus de secrets pour vous ? Faites le test pour le vérifier :

Vrai ou Faux ?

  1. Les schizophrènes sont des personnes plus violentes que les autres.
  2. Etre schizophrène, c’est avoir un dédoublement de la personnalité.
  3. On ne peut pas guérir de la schizophrénie.
  4. Quand on présente ces troubles, il faut être interné.
  5. C’est une pathologie qui s’attrape.
  6. La maladie altère l’intelligence.

 

Résultat :
Toutes ces affirmations sont fausses.

 

Des prises en charge existent

En Valais, l’association Synapsespoir œuvre depuis 2009 pour alléger le quotidien des proches de personnes souffrant de troubles schizophréniques. L’association offre une permanence téléphonique cinq jours par semaine, de la documentation d’informations, des lieux d’échange et de dialogue, des interventions en classe et des conférences, dans le but de soutenir les proches des personnes qui souffrent de la maladie et de briser le tabou qui l’entoure.

 

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions papier et numérique de jeudi 23 mars.

 

INFO SERVICE

L’association Synapsespoir offre outils et soutien en Valais.

Les 14e Journées de la Schizophrénie se dérouleront dès aujourd’hui et jusqu’au 2 avril.


Top