13.07.2020, 07:00

Entre 0 et 56 000 francs, les élus valaisans à Berne dévoilent leurs rémunérations annexes

Premium
chargement
Parlementaires de milice, les élus fédéraux ont presque tous une activité professionnelle annexe.

Transparence Comme le Parlement fédéral, la délégation valaisanne se déchire sur la transparence des liens d’intérêt. De la gauche au centre, les élus souhaitent une meilleure information du public, alors que la droite estime que les règles sont suffisantes.

Sur les dix élus valaisans à Berne, neuf ont accepté de dévoiler les rémunérations qu’ils perçoivent en dehors du travail parlementaire et de leur profession. L’UDC Jean-Luc Addor a refusé bien qu’il ne déclare qu’un seul mandat rémunéré, celui de président de l’association ProTell: «En regardant les liens d’intérêts déclarés, on peut se douter des montants. Les requérir n’est que pure curiosité.»

Sans transparence, on risque la suspicion généralisée envers les politiques.
Mathias Reynard, conseiller national socialiste

Les Valaisans...

À lire aussi...

TransparenceLes élus romands divulguent les revenus de leurs liens d’intérêtsLes élus romands divulguent les revenus de leurs liens d’intérêts

TransparenceUn job à plein temps ou presqueUn job à plein temps ou presque

TransparenceTous les liens d'intérêts des parlementaires romands recensésTous les liens d'intérêts des parlementaires romands recensés

Top