03.04.2018, 05:30
Lecture: 6min

En Valais, les cours d'allemand ont davantage la cote que les cours d'anglais

Premium
chargement
L'élève Gilles Félix et son professeur d'allemand Suzanne Jacquot.

Formation Depuis 2014, l’apprentissage de l’allemand progresse en Valais. Il détrône l’anglais dans la plupart des écoles de langues du canton. Pour beaucoup, ce choix est devenu une nécessité pour être performant sur le marché du travail.

Il sourit : «J’étais un cancre en allemand et j’ai dû m’y remettre il y a une année pour mon travail.» Gilles Félix a 55 ans. Depuis une dizaine d’années, ce Valaisan est ingénieur des ventes chez Siemens industrie. La langue de Goethe a toujours été son point faible dans l’entreprise. En 2017, avec l’arrivée d’un nouveau chef, il...

À lire aussi...

Direction OberwallisDirection Oberwallis: si mystérieux, si sauvageDirection Oberwallis: si mystérieux, si sauvage

Une commune, une histoireEvionnaz: indestructible, la vache Villars continue de veiller sur ses footballeursEvionnaz: indestructible, la vache Villars continue de veiller sur ses footballeurs

Direction OberwallisAlbert Nyfeler, le peintre qui a illuminé le LötschentalAlbert Nyfeler, le peintre qui a illuminé le Lötschental

Direction OberwallisLötschental, vallée grandiose du tourisme douxLötschental, vallée grandiose du tourisme doux

Direction OberwallisUni, le Lötschental est divisé en quatreUni, le Lötschental est divisé en quatre

Top