11.11.2020, 16:23

En Valais, le SIPE renforce sa lutte contre les violences sexuelles

chargement
Le SIPE a développé vient d’éditer une brochure d’information et de sensibilisation aux violences sexuelles à destination du public.

Prévention En Valais, les centres SIPE dénoncent deux à trois fois par mois des situations de violences sexuelles.

Les centres SIPE (Sexualité, Information, Prévention Education) présents dans tout le Valais renforcent leur lutte contre les violences sexuelles. Formations, consultations, brochure d’information doivent permettre d’améliorer prévention et prise en charge. L’objectif est aussi de briser le tabou entourant cette problématique.

En 2019, environ 10% des consultations en santé sexuelle au sein des centres SIPE, soit 277 consultations, ont concerné les violences sexuelles, indique mercredi dans un communiqué le SIPE. Un chiffre en légère augmentation pour la première partie de 2020 avec 12% des consultations concernées.

Forte de ce constat, le SIPE a organisé en collaboration avec l’Office cantonal de l’égalité et de la famille des formations continues destinée à l’ensemble du personnel de ses cinq centres. Celles-ci doivent permettre d’améliorer la détection d’abus, les manières d’inciter les victimes à se confier puis de les accompagner efficacement.

Le SIPE dénonce ou aide à dénoncer en moyenne deux à trois fois par mois des situations de violence sexuelle auprès des instances judiciaires ou policières, en collaboration avec d’autres institutions.

Site internet et brochure

Le SIPE propose désormais aussi des consultations s’adressant aux enfants ou adolescents «aux comportements sexuels interrogeants». Ces prestations répondent «aux nombreuses demandes émanant d’enseignants, d’éducateurs, de parents voire de juges des mineurs», souligne la fédération.

Pour renforcer sa présence sur la thématique, le SIPE a développé son site internet et vient d’éditer une brochure d’information et de sensibilisation aux violences sexuelles à destination du public. Il proposera dès l’an prochain des formations, continues ou de base, sur ce sujet aux autres prestataires du réseau d’aide valaisan.

Chaque année, le SIPE informe par ailleurs quelque 17 000 élèves qui suivent les cours d’éducation à la santé sexuelle. Ses centres dispensent des consultations gratuites et confidentielles.

Cinq centres

En Suisse, au moins une femme sur cinq âgée de 16 ans et plus a déjà subi des actes sexuels non consentis, et plus d’une femme sur dix a eu un rapport sexuel contre son gré, rappelle également la fédération valaisanne. Par ailleurs, 20 à 30% des enfants et des jeunes ont été victimes de violences sexuelles au moins une fois dans leur vie.

Créés en 1976, les centres SIPE, regroupés en fédération, sont reconnus par le canton du Valais comme l’organisme officiel chargé des thématiques liées à l’éducation et au conseil en la santé sexuelle, à l’aide à la grossesse et à la consultation de couple. La fédération chapeaute et coordonne les activités des 5 centres répartis dans les 2 parties linguistiques du canton.

 

 

 

 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ça fait du bienSexualité: et si c'était la fin du tabou?Sexualité: et si c'était la fin du tabou?

Sexualité: la fin du tabou

Avoir une attitude ouverte et positive vis-à-vis de la sexualité favorise l’épanouissement de soi et prévient les...

  06.11.2020 07:00
Premium
  Santé

Sexualité et adolescentsSexualité et ados: sans ton accord, rien ne doit être possibleSexualité et ados: sans ton accord, rien ne doit être possible

Top