Elles lui ont tiré le portrait: pour la culture, la guerrière à l’archet, Estelle Revaz, hausse le ton

chargement

Personnalité Chaque mois, Stéphanie Germanier et Sabine Papilloud tirent le portrait en mots et en photos d’une gueule valaisanne. En février, c’est la virtuose du violoncelle qu’elles ont rencontrée. Une musicienne pas si classique lorsqu’elle a le blues.

Lecture: 11min
Premium
Estelle Revaz, une soliste qui a su fédérer autour d'elle pour faire entendre la voix des artistes et prendre conscience de leur importance.

C’est une soliste. Une solitaire aussi. Six à sept heures par jour, c’est contre Louis XIV – son violoncelle à qui elle a donné ce nom car né sous les mains d’un luthier durant le règne du Roi-Soleil – qu’elle travaille. Qu’elle vit. Survit depuis que le corona donne le ton. Un quotidien d’ascète pour ne rien perdre et se...

À lire aussi...

DestinElles lui ont tiré le portrait: Gérald Métroz, si entier qu’il a renoncé à être un homme deboutElles lui ont tiré le portrait: Gérald Métroz, si entier qu’il a renoncé à être un homme debout

PortraitElles lui ont tiré le portrait: Philippe Revaz, né à l’ombre il est devenu un phare pour l’actu qui tangueElles lui ont tiré le portrait: Philippe Revaz, né à l’ombre il est devenu un phare pour l’actu qui tangue

PortraitElles lui ont tiré le portrait: Cilette Cretton, la corvée de féminisme pour servir la révolteElles lui ont tiré le portrait: Cilette Cretton, la corvée de féminisme pour servir la révolte

DestinElles lui ont tiré le portrait: Fanny Clavien, une héroïne sur la peau et dans le muscleElles lui ont tiré le portrait: Fanny Clavien, une héroïne sur la peau et dans le muscle

GueuleElles lui ont tiré le portrait: Daniel Koch, l’ami public numéro unElles lui ont tiré le portrait: Daniel Koch, l’ami public numéro un

Top