27.04.2020, 05:30
Lecture: 13min

Elles lui ont tiré le portrait: Marius Robyr, le commandant qui a appris à obéir pour rester libre

Premium
chargement
Marius Robyr, accessible comme un bisse, imprenable comme une face nord.

Portrait Chaque mois, Stéphanie Germanier et Sabine Papilloud tirent le portrait d’une gueule valaisanne, en mots et en photos. En avril, c’est le très actif senior confiné Marius Robyr qui vient éclairer cette mi-printemps pas comme les autres. Tout ce qu’il aime est passé à l’as, virus oblige, mais lui continue à vivre en mode projets. Redécouverte.

Vous ne l’avez pas vu à la Saint-Georges de Chermignon. Vous ne le verrez pas à la finale de combats de reines à Aproz. Vous ne le verrez pas sur le parcours de la Patrouille des glaciers. Vous ne le verrez pas dans les festivals de fanfare du joli mois de mai. Vous ne le verrez pas non plus en direct de Pattaya où...

À lire aussi...

DestinElles lui ont tiré le portrait: Fanny Clavien, une héroïne sur la peau et dans le muscleElles lui ont tiré le portrait: Fanny Clavien, une héroïne sur la peau et dans le muscle

DestinElles lui ont tiré le portrait: Gérald Métroz, si entier qu’il a renoncé à être un homme deboutElles lui ont tiré le portrait: Gérald Métroz, si entier qu’il a renoncé à être un homme debout

PortraitElles lui ont tiré le portrait: Philippe Revaz, né à l’ombre il est devenu un phare pour l’actu qui tangueElles lui ont tiré le portrait: Philippe Revaz, né à l’ombre il est devenu un phare pour l’actu qui tangue

Top