27.01.2020, 07:51

Elles lui ont tiré le portrait: Gérald Métroz, si entier qu’il a renoncé à être un homme debout

Premium
chargement
Gérald Métroz se lance dans la chanson et inaugure un nouveau rendez-vous en mots et en photos pour «Le Nouvelliste».

Destin Le dernier lundi de chaque mois, Stéphanie Germanier et Sabine Papilloud tirent le portrait d’une personnalité, en mots et en photos. C’est l’ex-agent sportif et désormais chanteur Gérald Métroz qui inaugure ce nouveau rendez-vous. Tout entier. Toute l’histoire. En intégral.

Il est coupé en deux. Il lui manque ses jambes. Et pourtant, il trouve qu’il a beaucoup reçu dans son existence, en plus de ce qu’il est allé chercher lui-même.

Gérald Métroz a été gâté par la vie après qu’elle l’a amoché. «Gamin, je recevais des cartons de jouets envoyés par des inconnus à Noël. Des dessins d’enfants du monde entier. Une dame allemande m’a même adressé chaque année, jusqu’à sa mort, 20 marks.»

Juste après son accident, le...

À lire aussi...

interviewGérald Métroz: «Le hasard et la chance m’ont souvent tendu la main comme autant d’opportunités à saisir»Gérald Métroz: «Le hasard et la chance m’ont souvent tendu la main comme autant d’opportunités à saisir»

Top