28.09.2020, 20:00
Lecture: 14min

Elles lui ont tiré le portrait: Cilette Cretton, la corvée de féminisme pour servir la révolte

Premium
chargement
Cilette Cretton, la plus discrète bobine du féminisme valaisan.

Portrait Chaque mois, Stéphanie Germanier et Sabine Papilloud tirent le portrait d’une gueule valaisanne, en mots et en photos. A un sprint des élections communales et un marathon des cantonales, nous avons rencontré la politicienne qui a défriché le parcours féministe en Valais. Entre résignation et révolte, les confidences d’une anticonformiste qui vient de mettre sa lutte en images.

Elle les aime, les hommes. Même si elle lance d’entrée que si elle veut bien nous rencontrer, c’est surtout pour qu’il y en ait un de moins dans le journal. «Ça se passe souvent comme ça. Les femmes n’occupent une place que parce qu’un homme ne la veut pas ou la quitte.»

«Pourquoi vous ne parlez pas d’une jeune femme plutôt que d’une vioque comme moi?»

Cilette Cretton a le ton docte...

À lire aussi...

GueuleElles lui ont tiré le portrait: Daniel Koch, l’ami public numéro unElles lui ont tiré le portrait: Daniel Koch, l’ami public numéro un

PortraitElles lui ont tiré le portrait: Françoise Berclaz, parce qu’elle pouvait vivre sans écrire, a choisi de donner à lireElles lui ont tiré le portrait: Françoise Berclaz, parce qu’elle pouvait vivre sans écrire, a choisi de donner à lire

PortraitElles lui ont tiré le portrait: Marius Robyr, le commandant qui a appris à obéir pour rester libreElles lui ont tiré le portrait: Marius Robyr, le commandant qui a appris à obéir pour rester libre

PortraitElles lui ont tiré le portrait: Philippe Revaz, né à l’ombre il est devenu un phare pour l’actu qui tangueElles lui ont tiré le portrait: Philippe Revaz, né à l’ombre il est devenu un phare pour l’actu qui tangue

DestinElles lui ont tiré le portrait: Fanny Clavien, une héroïne sur la peau et dans le muscleElles lui ont tiré le portrait: Fanny Clavien, une héroïne sur la peau et dans le muscle

Top