11.09.2017, 18:14

Edito: "Le pire? Qu’il neige trois mètres à Noël"

Premium
chargement
Julien Wicky, journaliste au Nouvelliste.

Analyse L'hiver à venir pourrait être celui de trop pour plusieurs sociétés de remontées mécaniques, si la neige devait à nouveau faire défaut. Pourtant, dans cette situation difficile, de belles initiatives ont vu le jour.

C’était inévitable. La succession d’hivers sans neige allait peser sur plusieurs sociétés de remontées mécaniques. Sans enneigement artificiel performant, les caisses de quantité de petites et moyennes structures se sont vidées à mesure que le ciel se montrait réticent à couvrir les pistes d’or blanc. A l’heure des assemblées générales, les situations critiques se multiplient. A Morgins, le scénario...

À lire aussi...

TOURISMEPourquoi l'hiver à venir pourrait être celui de trop pour les remontées mécaniquesPourquoi l'hiver à venir pourrait être celui de trop pour les remontées mécaniques

remontées mécaniquesUn exercice record pour les remontées mécaniques de Grimentz-Zinal SAUn exercice record pour les remontées mécaniques de Grimentz-Zinal SA

Chercher des pistes pour les remontées mécaniquesChercher des pistes pour les remontées mécaniques

EconomieRemontées mécaniques: TéléMorgins appelle à l'aide et cherche des soutiens financiersRemontées mécaniques: TéléMorgins appelle à l'aide et cherche des soutiens financiers

Top