10.09.2018, 17:01

Dyslexie: 8 à 10% de la population valaisanne touchée

chargement
L'une des conséquences de la dyslexie est une grande fatigue.

Santé Comme la championne de skicross Fanny Smith, ils sont nombreux à connaître les conséquences compliquées de la dyslexie.

- Entre 8% et 10% de la population valaisanne est concernée par la dyslexie. En moyenne, un enfant par classe est atteint de ce trouble. Les personnes dyslexiques ont une intelligence égale, voire supérieure à la moyenne, mais bloquent dans la lecture. Elles sont nombreuses aussi à être dysorthographiques; d’où des difficultés d’écriture. 

- Les caractéristiques les plus fréquentes de ces troubles sont des difficultés de lecture, des confusions visuelles et auditives conduisant à des erreurs d’orthographe, une fatigabilité accrue ou encore une diminution de la concentration. 

- En Valais, des directives de mars 2017, édictées par le Département de la formation, précisent que l’enseignant doit notamment permettre à l’élève de recourir à certains aménagements spécifiques tels que: temps approprié, lecture orale de consignes, soutien par un camarade, mise à disposition de documents de références, d’outils informatiques, etc. L’enseignant doit également tenir compte des difficultés de l’élève dans l’évaluation et, le cas échéant, obtenir les dispenses nécessaires auprès de l’inspecteur scolaire.


À lire aussi...

SantéDyslexie: la championne de skicross Fanny Smith témoigneDyslexie: la championne de skicross Fanny Smith témoigne

Top