23.07.2019, 18:17

Des tensions sur le site du futur Hôpital Riviera-Chablais à Rennaz

chargement
Le futur Hôpital Riviera-Chablais – qui devrait être terminé cet automne – continue de défrayer la chronique.

Santé Le déménagement des cinq hôpitaux de la Riviera-Chablais vers le futur site de Rennaz ne se fait pas sans mal. Côté vaudois essentiellement, révèle «24 Heures»

Le futur Hôpital Riviera-Chablais (HCR) brûle-t-il déjà avant même d’avoir ouvert ses portes? A en croire notre confrère de «24 Heures», l’établissement qui finit de sortir de terre à Rennaz est déjà un «grand malade». Démissions en cascade, burn-out, malaises chroniques: les symptômes qui frappent le personnel soignant ne manquent en tout cas pas d’inquiéter à près de quatre mois de la livraison des locaux.

A lire aussi: L’ouverture de l’hôpital Riviera-Chablais prévue pour novembre

Directeur général de l’Hôpital Riviera-Chablais, Pascal Rubin tente de calmer le jeu. «Notre situation est très particulière. Après une Fusion, nous préparons un déménagement de cinq hôpitaux vers un site unique!» Il n’en reste pas moins que depuis 2015 et la mise en chantier du futur hôpital de Rennaz qui sera livré à la fin septembre 2019, pas moins de 24 cadres ont quitté le navire, notamment pour rejoindre le privé. Cela représente un quart de la centaine de médecins-chefs qui seront employés sur le site de Rennaz. Et certains spécialistes ont saisi la Société vaudoise de médecine présidée par le Dr Philippe Eggimann pour dénoncer les agissements de la direction qui chercherait à imposer ses vues «sans discuter avec les médecins qui, dans d’autres établissements, peuvent se prononcer sur les grandes orientations ou les choix stratégiques».

Une seule plainte valaisanne

Et qu’en est-il côté valaisan, sachant que notre canton assume 25% du financement et de la gestion du futur hôpital de Rennaz? Selon nos informations, la Société médicale valaisanne présidée par Monique Lehky Hagen n’aurait reçu qu’une seule demande de soutien de la part d’un de ses membres. «Chaque restructuration implique des tensions. Mais là, la direction de l’Hôpital Riviera Chablais semble désormais à l’écoute des soucis des médecins. Nous restons cependant bien sûr vigilants quant à l’évolution des relations entre la direction et les médecins», souligne la présidente depuis son lieu de vacances.


 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top