18.04.2019, 17:00

Des primes à la qualité doublées pour le Raclette du Valais AOP dès cette année

chargement
99,24% des fromages à raclette valaisans passés sous la loupe de la commission de la taxation en 2018 ont obtenu 18 points ou plus sur 20. Ils sont donc considérés comme étant de première qualité.

L’interprofession Raclette du Valais AOP a décidé de doubler le montant versé par le canton à titre de primes à la qualité. 200 000 francs à disposition dès cette année.

Un nouveau système de primes à la qualité va contribuer à mettre encore mieux en exergue l’excellence du Raclette AOP du Valais. L’interprofession par son président Thomas Egger et le Service de l’agriculture par son chef d’office Jean-Jacques Zufferey ont profité de l’assemblée des délégués de jeudi à Bramois pour parapher un accord de partenariat. Concrètement, l’interprofession s’engage à doubler la manne de départ versée par le canton. «Cette solution permet de disposer de 200 000 francs par an pour le paiement de ces primes à la qualité au moins jusqu’en 2022», se réjouit Thomas Egger.

99,24% de fromages de première qualité

Cet effort supplémentaire doit permettre à l’interprofession d’intensifier encore sa recherche d’une qualité en constante progression. «Les résultats de l’évaluation qualitative ont été très bons en 2018», confirme le directeur Urs Guntern au moment d’évoquer les 615 rapports de taxation rédigés par la commission ad hoc. 99,24% des fromages taxés ont ainsi été notés comme étant de première qualité après avoir obtenu 18 points et plus.

A lire aussi: 19 laiteries ou fromageries d’alpage décrochent une médaille d’or pour leur Raclette du Valais AOP

La commission de taxation n’a ainsi eu à attribuer la qualité 1B qu’à 0,28% des fromages pour en déclasser que le 0,48% en raison d’une qualité insuffisante. Un résultat remarquable quand on sait que le Valais a produit l’an passé 2936 tonnes de fromages au lait cru (+3,9% par rapport à 2017) et que le Raclette représente 80% de cette masse totale.
A l’heure de fêter ses dix ans d’existence, l’interprofession Raclette du Valais AOP dit pouvoir entrevoir l’avenir avec sérénité. «A condition toutefois que l’entier de la filière (producteurs de lait, fromagers, affineurs) n’oublie pas que son plus grand atout est le Raclette du Valais AOP et ses points forts, goût, qualité et image», conclut Thomas Egger.
 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top