Dans les médias, entre fake news et théories du complot, les poissons d’avril tombent à l’eau

chargement

Premier avril A l’heure des fake news et du Covid, les poissons d’avril ont du plomb dans la nageoire. Mais ne les coulons pas trop vite.

 01.04.2021, 05:30
Lecture: 8min
Premium
En 1957, la BBC diffuse un reportage sur les arbres à spaghettis cultivés au Tessin.

Il y a ceux qu’on colle dans le dos et ceux qu’on cache dans les médias. Les deux sont incontournables. Ou du moins l’étaient. Plus qu’un rendez-vous, un rituel sacré. Dans les journaux, sur le Net, à la radio comme à la télé, les poissons d’avril offraient une parenthèse appréciée dans le Tourbillon de l’actualité. «Les médias ont bien...

À lire aussi...

poisson d'avrilLe meilleur poisson d'avril de tous les temps est suisse, selon un site spécialisé en fake newsLe meilleur poisson d'avril de tous les temps est suisse, selon un site spécialisé en fake news

Top