Danger d’avalanches: la police cantonale valaisanne et l’OCVS appellent à la prudence pour la journée de dimanche

chargement

Danger Samedi, douze avalanches ont été signalées de part et d’autre du canton, en dehors des pistes balisées. La police cantonale et l’OCVS appellent à la plus grande prudence pour la journée de dimanche. Selon l’Institut SLF, le manteau neigeux est particulièrement instable.

 20.03.2021, 16:53
Le danger d'avalanches est particulièrement élevé ce week-end.

En Valais, la situation sur le front des avalanches a été «très tendue» durant la journée de samedi. D’un coin à l’autre du canton, douze coulées de neige ont été annoncées à l’Organisation cantonale valaisanne des secours (OCVS). «Ces avalanches se sont toutes déclenchées en dehors des pistes balisées. Six d’entre elles ont nécessité une intervention héliportée», indique Stève Léger, porte-parole de la police cantonale.

A lire aussi : Avec le retour de la neige, le Valais passe en danger d’avalanche de degré 4

Il lance un appel à la plus grande des vigilances pour la suite du week-end. «Dimanche sera la journée de tous les dangers. L’OCVS et la police cantonale recommandent aux amateurs de freeride et de randonnée à ski de ne pas s’aventurer en dehors des pistes balisées, ou tout du moins d’être au bénéfice de grandes connaissances ou d’être accompagnés de professionnels de la montagne.»

Des coulées allant de 600 à 1000 mètres

Responsable du site sédunois de l’Institut pour l’étude de la neige et des avalanches SLF, Pierre Huguenin abonde dans son sens. Il indique que le manteau neigeux est particulièrement instable, en raison notamment de la pluie du Sahara qui, après avoir balayé le canton en février, s’est mélangée à la neige pour former une couche très dure qui empêche la cohésion des nouvelles couches de neige.

«Les grandes quantités de neige qui sont venues recouvrir cette couche de sable au cours des derniers jours adhèrent donc très peu. Les conditions de vent ont également été très défavorables. Le danger est très important, particulièrement dans les pentes orientées de l’ouest à l’est en passant par le nord.»

Par ailleurs, Pierre Huguenin se dit inquiet de la taille des avalanches qui se sont déclenchées ce samedi. «La cassure moyenne est d’un mètre de hauteur. Et ces coulées peuvent avoir une longueur allant de 600 mètres à un kilomètre. Elles représentent donc un risque particulièrement grand d’ensevelissement, qui est la cause première de décès dans les avalanches.» Prudence, donc.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

AccidentGare aux avalanches: vous pourriez y laisser la vie… ou votre épargneGare aux avalanches: vous pourriez y laisser la vie… ou votre épargne

MobilitéRoute Evolène-Arolla: vers plus de sécurité contre les avalanchesRoute Evolène-Arolla: vers plus de sécurité contre les avalanches

Qualité de l’airPollution après le nuage de sable du Sahara en Valais: les trois recommandations à suivrePollution après le nuage de sable du Sahara en Valais: les trois recommandations à suivre

MétéoLe sable du Sahara jaunit les neiges valaisannesLe sable du Sahara jaunit les neiges valaisannes

Top