Construire des pièces en métal par impression 3D. La HES-SO Valais y croit et investit.

chargement

New Tech La HES-SO Valais investit 350'000 francs dans une machine pour imprimer des pièces en métal par fusion laser. La technologie, très prometteuse, intéresse déjà plusieurs secteurs industriels de pointe.

  01.10.2017, 16:31
Lecture: 6min
Premium
Grâce à cette machine, l'HES-SO Valais sera en mesure de façonner des pièces métalliques, couche par couche. Très jeune, cette technologie de pointe pourrait révolutionner les milieux industriels.

Il y a quelques années, le monde découvrait l’impression 3D. On pouvait façonner de petites pièces en plastiques, couche par couche. Un jouet, une poignée de porte, un tire-bouchon. Mais discrètement, la technologie a évolué au point de brouiller les frontières entre réalité et science-fiction. Imprimer des pièces en métal ? C’est maintenant possible. Des pizzas ? Aussi. Des...

À lire aussi...

EgalitéVague violette: d’une grève à l’autre, de 11 à 75 ans, elles racontent leur féminismeVague violette: d’une grève à l’autre, de 11 à 75 ans, elles racontent leur féminisme

DrameDeux personnes retrouvées mortes dans un appartement de Loèche-les-BainsDeux personnes retrouvées mortes dans un appartement de Loèche-les-Bains

RéactionsInitiatives phytos et loi sur le CO2: comment s’expliquent les trois non valaisansInitiatives phytos et loi sur le CO2: comment s’expliquent les trois non valaisans

Le coin des aventuriersValais: un retour à la vie sauvage, pour apprendre par l’expérienceValais: un retour à la vie sauvage, pour apprendre par l’expérience

EditoLa fin du mois avant la fin des haricots: l’édito de Stéphanie GermanierLa fin du mois avant la fin des haricots: l’édito de Stéphanie Germanier

Top