20.12.2016, 00:01

Condamné pour de violentes gifles

Premium
chargement
La justice rappelle  que le droit de correction, pour autant qu’il existe,  ne permet de toute façon  pas de donner des gifles violentes et/ou répétées.

 20.12.2016, 00:01 Condamné pour de violentes gifles

La justice vient de condamner un papa à 300 francs d’amende et 450 francs de frais de justice pour voies de fait qualifiées sur ses deux filles. C’est parce que sa fille la plus jeune éprouvait des difficultés avec...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top