25.06.2019, 10:30

Comment survivre sur la Lune? Démonstration à Zermatt

chargement
Le robot "CHIRON" dispose d'un bras doté d'outils interchangeables pour découper les blocs de glace.

Espace L'habitat lunaire, imaginé par des étudiants de neuf pays européens et baptisé IGLUNA, s'expose à Zermatt jusqu'au 30 juin.

Le projet estudiantin de démonstration d’habitat lunaire IGLUNA s'expose au public jusqu'au 30 juin à Zermatt. Une vingtaine d'équipes ont travaillé sur les différents éléments nécessaires à la survie sur la Lune.

La Lune est à nouveau dans le viseur des agences spatiales, et une colonisation au cours des décennies à venir n'est pas exclue. Une base lunaire permanente pourrait notamment servir d'étape intermédiaire pour les missions à destination de Mars.

Comment survivre sur la Lune, dans un environnement aussi extrême, c'est la question à laquelle 150 étudiants de neuf pays européens ont tenté de répondre durant une année. Chaque équipe a abordé le défi à sa façon, certaines se sont penchées sur la conception et la structure de l'habitat, d'autres sur la communication, la gestion de l'énergie et les expériences scientifiques.

"MOONY", l’habitat lunaire imaginé par des étudiants est un concept d'habitat conçu pour être placé sous la surface lunaire pour une mission lunaire par des étudiants de l’école polytechnique de Milan. Photo KEYSTONE

 

Production d'oxygène

Plusieurs équipes ont travaillé sur des systèmes de survie comme la production d’oxygène et de nourriture. D'autres ont mis au point des solutions permettant aux astronautes de rester physiquement et mentalement en bonne santé, ont indiqué lundi les responsables devant la presse.

Ainsi, des étudiants de l'EPFZ ont développé un robot autonome capable de scier des blocs de glace et d'en faire des murs. Une équipe de l'EPFL présente quant à elle un système qui analyse les liens entre la structure de l'habitat et le comportement social de ses utilisateurs.

Ces recherches sont exposées sur deux sites à Zermatt. Le public est invité à visiter les projets conceptuels et artistiques à la galerie d'art Vernissage du Backstage Hotel, tandis que les travaux plus techniques et scientifiques se trouvent au Palais de glace à 3883 mètres d’altitude, dans le glacier du Petit Cervin.

 

CERN et MIT

En plus des 20 équipes d'étudiants, IGLUNA réunit à Zermatt d'autres acteurs scientifiques ayant des projets liés au domaine spatial. L’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) mesure les rayons cosmiques à l'intérieur ainsi qu’à l'extérieur du Palais de glace pour analyser la protection potentielle de la glace.

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) testent également leur projet HYDRA pendant la campagne d’IGLUNA. Le but de ce système est de maximiser le taux de production d'eau filtrée à partir d'une source de glace à la surface de Mars ou de la Lune.

Igluna est coordonné par le Swiss Space Center, avec le soutien de l'Agence spatiale européenne et du Swiss Space Office du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation. Les étudiants ont conçu leurs prototypes pendant le semestre d'automne 2018 et construit leurs modules durant le semestre de printemps 2019.

En savoir plus : Le site du Swiss Space Center
 

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top