Comment la BCVs a octroyé un crédit à Alkopharma


Si les faits, mis au jour par la banque, permettent de mettre en cause la responsabilité de Jean-Daniel Papilloud, de nombreuses zones d’ombre subsistent. Récit chronologique d’une affaire qui se trouve devant la justice civile.

Dans l’affaire Alkopharma, la BCVs a perdu 21,6 millions de francs. Alors que la procédure civile est toujours en cours à l’encontre de son ancien directeur, Jean-Daniel Papilloud, nous avons interrogé de nombreuses sources et consulté des documents pour tenter de retracer les faits.


Marie Parvex

 28.10.2020, 12:25

L'affaire en résumé

Alkopharma a fait faillite alors qu’elle devait encore 21,6 millions à la BCVs. Ses dirigeants ont écopé d’une peine légère pour falsification des dates de péremption d’un médicament contre le cancer en octobre 2018.

 

Le patron d’Alkopharma, à son arrivée au Tribunal cantonal. Le Nouvelliste

 

La Commission de gestion du Grand Conseil avait ouvert une enquête sur les liens entre Alkopharma et la BCVs au début 2018. En décembre, elle avait conclu que les administrateurs de la banque ne pouvaient pas s’exprimer pour des motifs légaux. A la même période, la BCVS avait ouvert une procédure civile contre Jean-Daniel Papilloud, lui réclamant le paiement du dommage de 21,6 millions de francs.