12.09.2019, 18:16

Changement climatique: le glacier d’Aletsch aura complètement disparu en 2100

chargement
Le plus grand glacier alpin n'échappera pas au réchauffement.

climat Deux chercheurs de l’Ecole polytechnique fédérale de Zurich ont simulé l’évolution du plus grand glacier des Alpes, celui d’Aletsch, dans le Haut-Valais. Et le résultat est effrayant: d’ici 2100, le géant aux pieds d’argile aura totalement disparu si les prévisions climatiques actuelles se confirment.

Le majestueux glacier d’Aletsch (VS) aura disparu en 2100 si le réchauffement climatique se poursuit de manière effrénée. Dans le meilleur cas de figure, son volume ne représentera que 40% de sa masse actuelle. Une étude de l’EPF Zurich le révèle.

Les chercheurs Guillaume Jouvet et Matthias Huss ont développé un modèle informatique tridimensionnel du plus grand glacier alpin, afin de se rendre compte de son aspect en l’an 2100, a indiqué jeudi l’EPFZ. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue scientifique «Journal of Glaciology».

 

 

Pour simuler sa fonte, ils ont entré différents scénarios régionaux d’évolution climatique dans l’ordinateur: un réchauffement moyen de 1 à 2 degrés, un deuxième de 2 à 4 degrés et un troisième de 4 à 8 degrés, par rapport à la période de référence entre 1960 et 1990 après laquelle le réchauffement climatique s’est fortement accéléré. Ils ont aussi intégré dans leur simulation l’évolution du climat au cours des dix dernières années.

Animation graphique

Sur le site en ligne des chercheurs, une animation graphique montre la fonte du glacier en version accélérée jusqu’à ce que la glace ait quasi entièrement disparu. Seules quelques traînées isolées de glace subsisteraient en effet, selon les chercheurs, si rien n’est entrepris contre le réchauffement climatique.

 

 

Si la communauté internationale réussit à mettre en œuvre l’Accord de Paris sur le climat, et à réduire rapidement et massivement les émissions de CO2, le climat se stabiliserait vers le milieu du siècle. Pour le glacier d’Aletsch, une telle évolution permettrait de sauver 40% de son volume actuel d’ici à 2100, explique Guillaume Jouvet à Keystone-ATS. Elle nécessite cependant un effort important.

Et même s’il était possible de figer le réchauffement climatique au niveau actuel, le glacier continuerait à fondre jusqu’à perdre la moitié de son volume actuel d’ici à la fin du siècle. Les grands glaciers réagissent en effet à retardement à l’évolution climatique.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

ClimatRéchauffement climatique: l'Islande dit adieu à l'Okjökull, glacier disparuRéchauffement climatique: l'Islande dit adieu à l'Okjökull, glacier disparu

Réchauffement climatiqueGlacier du Rhône: nouvelle bâche pour sauver quelques mètresGlacier du Rhône: nouvelle bâche pour sauver quelques mètres

ClimatIslande: l’île honore l’Okjökull, son premier glacier englouti par le réchauffement climatiqueIslande: l’île honore l’Okjökull, son premier glacier englouti par le réchauffement climatique

ClimatRéchauffement climatique: les petits glaciers de Suisse orientale disparaissentRéchauffement climatique: les petits glaciers de Suisse orientale disparaissent

ClimatRéchauffement climatique: les glaciers de l'Himalaya fondent 2 fois plus vite qu'il y a 40 ansRéchauffement climatique: les glaciers de l'Himalaya fondent 2 fois plus vite qu'il y a 40 ans

Top