07.07.2020, 18:00
Lecture: 6min

Cet été, le Valais chasse ses orages comme jamais pour éviter des drames

Premium
chargement
Ces derniers étés, les orages tropicaux ont parfois eu des conséquences dramatiques. Le 11 août 2019 à Chamoson, une lave torrentielle emportait deux personnes.

Dangers naturels Le canton teste un nouveau système de surveillance des orages. 25 secteurs à risque sont pistés 24 heures sur 24. L’objectif: prévenir plus tôt pour protéger plus tôt. Et éviter ainsi des catastrophes, comme celle qui a meurtri Chamoson en août 2019.

On les appelle «orages tropicaux» tant ils semblent débarquer d’une autre latitude. Tant ils sont imprévisibles, spontanés et violents. Rappelez-vous. En été 2018, il y a eu la Navizence folle en Anniviers. Puis le ciel qui, en moins d’une heure, crachait sur Sion un dixième de sa quantité annuelle moyenne de pluie. Il y a eu le Saint-André devenu noir qui dégoulinait sur Chamoson. Et, au même endroit, un an plus tard, une...

À lire aussi...

ClimatChamoson: qu’est-ce qu’une lave torrentielle?Chamoson: qu’est-ce qu’une lave torrentielle?

IntempériesLave torrentielle à Chamoson: plus d’un demi-million de francs de dégâtsLave torrentielle à Chamoson: plus d’un demi-million de francs de dégâts

Top