05.01.2019, 08:01

Ces Valaisans qui ont marqué l’actualité 2018: Vincent Proton, directeur d’Emmaüs Sion, victime collatérale de la taxe au sac

Premium
chargement
Vincent Proton nous avait accueillis lors du tri quotidien de la marchandise déposée durant la nuit devant Emmaüs Sion. Quelques mauvaises surprises étaient au rendez-vous.

Rétro 2018 Que sont-ils devenus? «Le Nouvelliste» a repris contact avec ces personnes qui ont fait l’actualité valaisanne en 2018. «Nous ne sommes pas des déchetteries.» En mai dernier, Vincent Proton, directeur d’Emmaüs Sion, poussait ce coup de gueule en compagnie d’autres œuvres caritatives, victimes collatérales de la taxe au sac. Depuis, les choses ont changé.

Victime de comportements peu scrupuleux, Emmaüs a subi les effets de la taxe au sac au début de l’année 2018. «Parfois, on retrouve carrément des poubelles», expliquait en mai dernier au moment du tri des marchandises Vincent Proton, directeur de la communauté à Sion. Un cas loin d’être isolé. Caritas, Job Transit ou encore l’Aslec s’étaient joints à ce coup de gueule, espérant une...

À lire aussi...

EnvironnementTaxe au sac à Monthey: recours irrecevableTaxe au sac à Monthey: recours irrecevable

CONSEIL GÉNÉRALSacs taxés: les amendes pleuvent à FullySacs taxés: les amendes pleuvent à Fully

RÉTRO 2018Ces Valaisans qui ont marqué l’actualité 2018: Romain Cipolla, l'encaveur qui a tourné la page du gel grâce à un crowdfundingCes Valaisans qui ont marqué l’actualité 2018: Romain Cipolla, l'encaveur qui a tourné la page du gel grâce à un crowdfunding

Top