03.04.2019, 11:00

Cellules Poétiques: boire, ensemble, la poésie limpide de Corinna Bille

Premium
chargement
Stéphanie Lathion, Renée Chappaz Peiry et Cécile Giovannini, trois regards aspirés vers le haut, vers la clarté poétique de Corinna Bille.

Festival La deuxième édition du festival Cellules poétiques se centre sur l’écrivaine valaisanne. Rencontre avec trois artistes proches d’elle.

L’exposition, qui se déploie dans l’espace intime de la Grange à Emile à Martigny-Bourg, s’intitule «Printemps, je te bois». Et elle dit bien l’éclosion. Le festival Cellules poétiques a choisi cette année Corinna Bille comme figure centrale. Certes, 2019 marque les 40 ans de la disparition de l’écrivaine valaisanne, mais, comme ce fut le cas pour Frida Kahlo...

Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

cultureMartigny: un festival pour montrer que la poésie n'est pas une vieillerieMartigny: un festival pour montrer que la poésie n'est pas une vieillerie

ExpositionL’illustratrice et peintre Cécile Giovannini expose à GenèveL’illustratrice et peintre Cécile Giovannini expose à Genève

ThéâtreTransvaldésia raconte Maurice Chappaz et Corinna Bille à VeyrasTransvaldésia raconte Maurice Chappaz et Corinna Bille à Veyras

Top