28.09.2018, 20:00

Carrément méchants, jamais contents. La Drôle de semaine d’Alexia Philippoz

Premium
chargement
Alexia Philippoz, journaliste.
Chronique

Le projet est lumineux. Comme le sourire qu’ils affichent sur la photo. Seare Andemichael, 27 ans, et Dawit Desfahewet, 23 ans, font partie des six réfugiés en Valais à suivre une formation en arboriculture proposée à leur intention par le canton. Une première en Suisse romande et un objectif: qu’ils décrochent un job rémunéré et sortent ainsi de l’aide sociale. On appelle ça du win-win. Pour eux, pour leur terre d’accueil, et peut-être un jour...

À lire aussi...

MédiasLe désinfectant Morand s’invite dans le New York TimesLe désinfectant Morand s’invite dans le New York Times

émotionThe Voice: magnifique, Antony se qualifie pour les demi-finalesThe Voice: magnifique, Antony se qualifie pour les demi-finales

HELICOPTEREBernard Vogel succède à Bruno Bagnoud à la tête d'Air GlaciersBernard Vogel succède à Bruno Bagnoud à la tête d'Air Glaciers

PANDEMIECoronavirus: «En Suisse, les stocks de masques ont été entamés, mais jamais épuisés.»Coronavirus: «En Suisse, les stocks de masques ont été entamés, mais jamais épuisés.»

PandémieCoronavirus: 46 cas et 6 décès de plus en ValaisCoronavirus: 46 cas et 6 décès de plus en Valais

Top