04.09.2018, 18:28

Brigue: suspecté de duper ses clients, l’Atelier suisse des aveugles et malvoyants affronte la polémique

Premium
chargement
La société active à Brigue emploie une douzaine de personnes.

Polémique Accusé de ne pas employer de non-voyants, l’Atelier suisse des aveugles et malvoyants se défend: «Nous n’avons jamais prétendu n’engager que des aveugles.»

Vendre à un prix confortable des balais et des brosses fabriqués par des aveugles… sans employer de non-voyants. L’Atelier suisse des aveugles et malvoyants, actif à Brigue depuis treize ans, aurait choisi ce modèle d’affaires, a dénoncé le «Blick» dans ses éditions de lundi et mardi.

Dans les colonnes du quotidien suisse alémanique, un ancien employé dénonce: «Personne n’est aveugle dans cet atelier. Moi-même je souffre d’une petite faiblesse des yeux, mais c’est tout.»

 

À lire aussi...

justiceCinq faux sourds-muets condamnés en ValaisCinq faux sourds-muets condamnés en Valais

Top