25.08.2017, 22:43

Baskets interdites sur le Mont-Blanc, le Valais préfère la prévention

chargement
Un équipement est désormais obligatoire pour atteindre le sommet du Mont-Blanc depuis Saint-Gervais.

Montagne Au Mont-Blanc, les coureurs ne sont plus les bienvenus. On y dénonce un effet "Kilian Jornet". Un équipement est désormais imposé pour atteindre le toit de l’Europe, sous peine d’amende. En Valais, où le phénomène dérange aussi, on préfère en appeler au bon sens.

Il vous en coûtera 38 euros d’amende. 38 euros si, en voulant grimper le Mont-Blanc, vous n’avez pas avec vous, notamment, un bonnet, une veste chaude, un coupe-vent, des chaussures d’alpinisme, des crampons, un kit de sortie de crevasse, un piolet et une corde. Le montant est symbolique mais l’écho de l’arrêté prononcé par le maire de la commune française de Saint-Gervais est fracassant.

Deux traileurs décédés

Pour cause, Jean-Marc Peillex entend lutter contre «les têtes brûlées» face au «refus d’entendre les messages de prévention». En langage plus clair: renvoyer à la maison les coureurs qui veulent conquérir le toit de l’Europe avec leurs baskets et leur équipement léger. Sur les huit alpinistes décédés depuis le début du mois d’août sur les pentes du «Blanc», deux étaient des traileurs. Le second, expérimenté, est mort jeudi, malgré l’arrêté.

>>A lire aussi: Un homme se tue en redescendant du Mont-Blanc en courant

«On consomme la montagne»

Un phénomène qui ne s’arrête pas au Mont-Blanc et aux 20 000 alpinistes qui s’y pressent chaque année. Le Valais, dans une autre proportion, n’y échappe pas. «On n’en parle moins mais on voit ça régulièrement. Si je prends le cas du Pigne d’Arolla, des quantités de gens y vont à la journée, sans se renseigner sur les conditions ou la trace et souvent sans matériel. On consomme la montagne comme on consommerait un apéro», soupire Pascal Gaspoz, guide et sauveteur chez Air-Glaciers.

>>A lire aussi: Plus vite, plus vite, plus vite, l'essor du speed-climbing

L’homme évoque des attitudes inquiétantes en montagne, voire carrément «hallucinantes». «En plein sauvetage, on croise des gens en short, seuls sur des glaciers. C’est délirant.»

Laisser de la liberté

En Valais, les accidents mortels sont restés plutôt rares cet été en montagne. Et de manière générale, on en appelle plutôt au bon sens. Sur les hauts de Zinal, la cabane Tracuit est le point de départ vers le Bishorn, un «4000» qui s’atteint par une voie sur un glacier, un peu comme au Mont-Blanc. Sa gardienne, Anne-Lise Bourgeois, n’observe pas le même phénomène. «Je recommande aux personnes seules de ne pas y aller en les avertissant que le glacier est crevassé. Mais je ne fais pas la police, je crois qu’il faut laisser un peu de liberté aux gens.»

L’équipement ne fait pas tout

Secrétaire général de l’Association valaisanne des guides de montagne, Samuel Schupbach reconnaît que légiférer n’est pas la solution et privilégie la formation. «L’équipement est essentiel mais ça ne fait pas tout. J’ai encore vu récemment sur l’Allalin des gens bien équipés avec la corde attachée directement autour de… la taille, sans baudrier.»

>>A lire aussi: Kilian Jornet pulvérise le record au Cervin

Le Mont-Blanc semble être dans une autre dimension car même au pied de la montagne la plus convoitée de Suisse, le Cervin, la présidente de Zermatt Romy Biner-Hauser n’évoque pas de problème similaire. «Toutes les personnes qui veulent tenter l’ascension (3500 par été environ) passent par la cabane du fait que nous avons notamment interdit le camping. Le gardien a donc un œil sur l’équipement et peut déconseiller à certains alpinistes d’y aller.»

Un effet Kilian Jornet?

Mais chez nos voisins français, on fait preuve d’un peu moins de philosophie et le ton est carrément monté d’un cran. Le patron du Peloton de gendarmerie de haute montagne, le lieutenant-colonel Stéphane Bozon, est furieux. Dans les colonnes du «Dauphiné», il qualifie ces comportements «de bêtise sans nom, d’inconscience pure».

>>A lire aussi: Kilian Jornet répond en posant nu au sommet du Mont-Blanc

Et de pointer du doigt un «effet Kilian Jornet», du nom de celui qui cumule les records d’ascension sur les montagnes. Le principal intéressé a rapidement réagi, cédant d’abord à la provocation en postant une photo de lui, nu au sommet du Mont-Blanc, se demandant si, en grimpant depuis l’Italie cela restait permis. Quelques jours plus tard, il a distillé ses conseils, affirmant que les compétences et la connaissance priment sur une liste de matériel.

Apparente facilité

«Le problème, c’est que les images de Kilian Jornet au Mont-Blanc laissent penser que c’est facile. On n’est pas dans une face nord agrippé avec des piolets», renchérit Pascal Gaspoz. Et de s’en remettre à la sagesse du montagnard: «Comme sauveteur et comme guide, ce n’est pas ma manière de concevoir la montagne.»

Notre commentaire: vrai problème, mauvaise réponse

Le maire de Saint-Gervais joue à un jeu dangereux. En imposant un matériel pour faire l’ascension du Mont-Blanc, il lutte contre un réel problème: ces comportements idiots à la limite du suicidaire et qui usent les sauveteurs.

En se contentant de renvoyer au «mauvais exemple» de Kilian Jornet et en décrétant un arrêté municipal, il répond pourtant par une mauvaise solution. D’abord, il se substitue à la responsabilité individuelle, laissant penser qu’avec un matériel adéquat, on ne risque plus rien. C’est à la mode, mais ça n’empêche pas les chutes de pierres et ça ne fait pas disparaître les crevasses.

La montagne n’est pas une salle de gym. Ensuite, parce que si tous les athlètes d’élite étaient responsables du comportement de ceux qui suivent, on pourrait bannir le sport. Enfin parce qu’agir ainsi évite de remettre en question la stratégie d’une montagne érigée en produit marketing et dont l’accessibilité n’a eu de cesse d’être augmentée.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

MontagneFrance: un homme s'est tué alors qu'il descendait du Mont-Blanc en courantFrance: un homme s'est tué alors qu'il descendait du Mont-Blanc en courant

MontagneEquipement minimum imposé au Mont-Blanc: l'athlète Kilian Jornet réagit en posant nu au sommetEquipement minimum imposé au Mont-Blanc: l'athlète Kilian Jornet réagit en posant nu au sommet

accidentUn alpiniste suisse se tue au Mont-BlancUn alpiniste suisse se tue au Mont-Blanc

Top