06.12.2019, 05:31

«Au nom de la terre»: touchés par le film, trois agriculteurs racontent la réalité valaisanne

Premium
chargement
Francis Guigoz, Michel Bonjean et Vincent Roten ont assisté à une projection du film «Au nom de la terre» d'Edouard Bergeon. Il retrace l'histoire tragique de son père agriculteur.

Film Isolement, endettement, pression familiale, «Au nom de la terre» relate le désarroi d’un agriculteur en France. Sur invitation du «Nouvelliste», trois producteurs valaisans ont visionné le film et nous livrent leurs sentiments sur le travail de la terre.

Francis Guigoz est producteur de fromages à raclette à Liddes, Vincent Roten tient un domaine familial de 65 vaches allaitantes et autant de veaux à Savièse. Quant à Michel Bonjean, il commercialise 60 000 litres de lait d’industrie par an et cultive aussi des céréales et des betteraves sucrières à Vouvry.

Après le visionnage du film «Au nom...

À lire aussi...

InitiativeAgriculture: le peuple votera sur l'initiative pour une eau potable propre et une alimentation saineAgriculture: le peuple votera sur l'initiative pour une eau potable propre et une alimentation saine

AgricultureValais: l’agriculture lance une grande opération séductionValais: l’agriculture lance une grande opération séduction

AgricultureLa HES-SO Valais organise l'Agricathon pour repenser l’agriculture dans notre cantonLa HES-SO Valais organise l'Agricathon pour repenser l’agriculture dans notre canton

Top