17.10.2020, 05:30

«Au mieux on fera, au pire on annulera». Dans le viseur de Stéphanie Germanier

Premium
chargement
Stéphanie Germanier, rédactrice en chef adjointe
Chronique

Le destin d’un cornichon c’est de se poser dans le gras d’une raclette, bien calé contre le flanc d’une patate. De quitter son vinaigre pour aller vers sa finalité. En ce moment, on se retrouve pourtant et une nouvelle fois comme des cornichons en bocal. Bien protégés par l’acidité qu’on dit, comme l’espoir et le PDC, conservateur.

Tout ça...

À lire aussi...

Santé psyEducation positive et enseignement bienveillant: au fond, à quoi bon?Education positive et enseignement bienveillant: au fond, à quoi bon?

PandémieCoronavirus: 8 décès supplémentaires en une semaine en ValaisCoronavirus: 8 décès supplémentaires en une semaine en Valais

CoronavirusLe Valais se referme face à la hausse exponentielle des cas de coronavirusLe Valais se referme face à la hausse exponentielle des cas de coronavirus

Le Valais se referme

La vie sera moins conviviale ces six prochaines semaines en Valais. Le Conseil d’Etat le reconnaît. Mais défend que les...

  21.10.2020 19:09  Coronavirus

EditoResponsables, mais pas coupables: l’édito de Stéphanie GermanierResponsables, mais pas coupables: l’édito de Stéphanie Germanier

RéactionsCoronavirus: le nouveau tour de vis du Valais fait mal à des acteurs économiques déjà résignésCoronavirus: le nouveau tour de vis du Valais fait mal à des acteurs économiques déjà résignés

Top