30.04.2018, 23:15

Arolla: victimes du froid tout près de la cabane

chargement
Les randonneurs ont été retrouvés dans le secteur du Pigne d’Arolla.

 30.04.2018, 23:15 Arolla: victimes du froid tout près de la cabane

Drame Un groupe de quatorze alpinistes se sont retrouvés bloqués la nuit de dimanche à lundi dans la montagne à quelques centaines de mètres de la cabane des Vignettes. Quatre d’entre eux sont morts de froid et un guide italien s’est déroché.

Cinq morts dont un guide italien sur les hauts d’Arolla à quelques centaines de mètres de la cabane des Vignettes et deux dans la région du Mönch, tous tués par le froid et l’épuisement, tandis que quatre alpinistes étaient lundi soir entre la vie et la mort. La nuit de dimanche à lundi aura été la plus meurtrière de cette saison en montagne qui compte désormais 30 morts.

«On est malheureusement déjà dans des chiffres très élevés par rapport à une moyenne annuelle», relève Christian Varone, le chef de la police cantonale.

Deux groupes finalement réunis

Dans le val d’Hérens, la tragédie a touché deux groupes de randonneurs tous partis dimanche matin de la cabane de Dix. L’un majoritairement italien, mais aussi composé d’Allemands, comprenait un guide originaire de la région de Côme et devait se diriger, selon nos informations, vers la cabane de Nacamuli de l’autre côté de la frontière. L’autre, composé de Français, voulait, lui, atteindre Arolla en passant par le Pigne sur l’un des itinéraires de la Haute Route. Tous étaient bien équipés, selon la police cantonale. 

 A un moment donné, la dégradation des conditions météorologiques a certainement débouché sur la réunion des deux groupes et la volonté d’atteindre dans un premier temps la cabane des Vignettes. Par sécurité. Dans cette région, pas question d’appeler les secours car il n’existe pratiquement aucun signal radio ou téléphone, comme nous le confirme le guide de région Dédé Anzévui. Selon nos informations, deux autres groupes, partis aussi depuis la cabane des Dix, auraient quant à eux rebroussé chemin.

Le guide déroche

Mais, en plus d’être bloqués dans la montagne, les treize alpinistes vont, à un moment donné, perdre le guide italien qui, en voulant certainement aller repérer l’itinéraire vers la cabane, déroche et décède sur place. Le reste du groupe passera la nuit à quelques centaines de mètres de la cabane de Vignettes – à environ cinq minutes à ski – dans des conditions très difficiles. «Des températures en dessous de -5 degrés ont été enregistrées durant la nuit à cet endroit. Avec un vent soufflant à des pointes de 79 km/h et des chutes de neige en prime, la température ressentie était donc extrême», explique le météorologue Daniel Massoti.

Opération de sauvetage géante

L’alerte sera donnée tôt le lundi matin. Des randonneurs qui ont quitté la cabane des Vignettes pour effectuer une course ont entendu un appel au secours. Ils rebroussent Chemin et contactent le gardien de la cabane qui compose le 144 sur à 6h30. «A ce moment-là, il n’est question que d’une personne en difficulté. Arrivés sur place, nous nous sommes aperçus qu’une dizaine de personnes se retrouvaient sur une arête, bloquées sur une pente de glace», explique Pascal Gaspoz, responsable de l’intervention pour Air-Glaciers.

Au final, sept hélicoptères d’Air-Glaciers, d’Air Zermatt et de la Rega seront dépêchés sur place pour une action de grande envergure. La situation est dramatique. Cinq personnes sont inconscientes. Dans la journée, quatre sont déclarées mortes après avoir été transférées dans différents hôpitaux. Et lundi soir, quatre personnes étaient entre la vie et la mort, tandis que les autres alpinistes étaient hors de danger et n’avaient souffert que d’hypothermie légère. Une enquête a évidemment été ouverte par le procureur Ludovic Schmied pour connaître les circonstances exactes du drame.


À lire aussi...

montagneDrame d'Arolla: les spécialistes réagissentDrame d'Arolla: les spécialistes réagissent

montagneValais: deux jeunes alpinistes suisses meurent de froid et d'épuisement dans la région du MönchValais: deux jeunes alpinistes suisses meurent de froid et d'épuisement dans la région du Mönch

Top