A Sierre, Juan Arias présente un loup révélateur de nos peurs

chargement

Photographie Le photographe colombien dresse en creux le portrait des Valaisans au travers de la figure du «canis lupus».

  10.11.2017, 11:53
Lecture: 4min
Premium
1/4  

Il a fait de son atelier un bureau de «profileur». Mais à travers les post-it ordonnés par couleur, les articles de presse et les croquis épinglés au mur, la vaste littérature consciencieusement épluchée, ce n’est pas le profil psychologique d’un grand criminel que Juan Arias tente de dresser.

A lire aussi: Premier loup filmé en Valais à

À lire aussi...

PolitiqueAprès des mois d’exil, le parlement valaisan de retour à SionAprès des mois d’exil, le parlement valaisan de retour à Sion

vernissageMeimuna: «Nos chansons ont de l’avance sur nous»Meimuna: «Nos chansons ont de l’avance sur nous»

FRCLe bénévolat: une richesse à valoriser. Par Paola Riva GapanyLe bénévolat: une richesse à valoriser. Par Paola Riva Gapany

ChroniqueConfession intime. Par Philippe BattagliaConfession intime. Par Philippe Battaglia

ServiceL’ombudsman de la santé, ça sert à quoi et s’adresse à qui?L’ombudsman de la santé, ça sert à quoi et s’adresse à qui?

Top