10.11.2017, 11:53
Lecture: 5min

A Sierre, Juan Arias présente un loup révélateur de nos peurs

Premium
chargement
1/4  

Photographie Le photographe colombien dresse en creux le portrait des Valaisans au travers de la figure du «canis lupus».

Il a fait de son atelier un bureau de «profileur». Mais à travers les post-it ordonnés par couleur, les articles de presse et les croquis épinglés au mur, la vaste littérature consciencieusement épluchée, ce n’est pas le profil psychologique d’un grand criminel que Juan Arias tente de dresser.

A lire aussi: Premier loup filmé en Valais à

À lire aussi...

CoronavirusL’étude qui fait grincer le tourisme valaisanL’étude qui fait grincer le tourisme valaisan

LoisirsValais: des légendes pour ses vacancesValais: des légendes pour ses vacances

APPEL À TEMOINSVous souvenez-vous du tremblement de terre de 1946?Vous souvenez-vous du tremblement de terre de 1946?

UrgencesService ambulancier renforcé pour l’Ouest du Haut-Valais et le district d’EntremontService ambulancier renforcé pour l’Ouest du Haut-Valais et le district d’Entremont

IncivilitéA Monthey, le harcèlement de rue s’affiche jusque devant l’Hôtel de VilleA Monthey, le harcèlement de rue s’affiche jusque devant l’Hôtel de Ville

Top