10.09.2019, 17:00

1,5 million de francs vont être investis pour faire baisser le taux d’arsenic dans les eaux de Finhaut

chargement
Si elle obtient toutes les autorisations nécessaires dans les temps, la commune de Finhaut prévoit de mettre en service sa petite usine de traitement des eaux d'ici à l'automne 2020.

Arsenic Au cours d’une assemblée primaire extraordinaire sans histoire, aucun citoyen ne s’est opposé à un crédit de 1,5 million qui doit permettre à Finhaut de filtrer ses eaux et de faire baisser le taux d’arsenic d’ici à l’automne 2020.

Finhaut va également pouvoir résoudre son problème de surplus d’arsenic. Comme sa voisine de Salvan, la commune présidée par Pascal May a obtenu ce lundi le feu vert d’une assemblée primaire extraordinaire pour pouvoir investir dans l’assainissement de son réseau d’eau. Les débats et la contradiction ont cependant été moins nourris dans le haut de la vallée du Trient. Sur la trentaine de citoyens présente, aucun ne s’est opposé à l’obtention d’un crédit de 1,5 million. Pour ce prix, Finhaut va construire dans le prolongement de son réservoir principal des Fontaines une petite usine de traitement dotée d’un système d’adsorption par hydroxyde de fer. Inauguration prévue de cette nouvelle infrastructure: automne 2020 au mieux.

Les Fignolains devront alors composer avec une augmentation sensible de leur facture d’eau. «De l’ordre de 40% avec un prix du mètre cube qui devrait avoisiner les 5,10 francs», confirme le président Pascal May. Comme le poste de l’eau doit être autofinancé, la commune de Finhaut prévoit à terme d’installer des compteurs dans les maisons selon le principe du consommateur payeur. «Le système de taxe forfaitaire en vigueur actuellement sera ainsi abandonné.»


 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top