17.09.2018, 11:35

Record: le Valaisan Andreas Steindl et l’Italien François Cazzanelli escaladent les quatre arêtes du Cervin en 16 h 04

chargement
Le duo a battu de 9 h 26 le record établi jusque-là sur l'ascension des quatre arêtes. Sur la photo, François Cazzanelli au début de la descente de l'arête du Lion.

Record Une semaine après avoir effectué l’aller-retour Zermatt-Cervin en moins de quatre heures, le guide zermattois Andreas Steindl réalise l’ascension des quatre arêtes du Cervin en 16 h 04, en compagnie de son homologue italien François Cazzanelli. Un nouveau record jusque-là détenu par Diego Wellig, ancien président du Grand conseil.

Andreas Steindl sévit une nouvelle fois sur le Cervin. Le 12 septembre dernier, le guide de 29 ans installé à Zermatt a réalisé un nouveau record en compagnie du guide italien François Cazzanelli en gravissant les quatre arêtes du Cervin en 16 heures et 4 minutes. Cet exploit intervient une semaine après son record sur l’aller-retour Zermatt-Cervin réalisé en solo en 3 h 59 minutes. Jusqu’à présent, le record pour l’ascension des quatre arêtes était détenu par l’italien Hans Kammerlander et l’ancien président du Grand Conseil valaisan Diego Wellig en 1992. 

À lire aussi : Le guide valaisan Andreas Steindl effectue l’aller-retour Zermatt-Cervin en moins de 4 heures

 

La cordée proche du sommet sur l’arête de Furggen, l’arête la plus difficile sur le plan technique. © Andreas Steindl 

Épuisés mais heureux 

L’ascension d’Andreas Steindl et de François Cazzanelli a débuté à 2 h 20 du matin au refuge Hörnli. Les deux guides de haute montagne et alpinistes ont commencé par escalader l’arête Hörnli, la voie normale et la plus accessible du Cervin: 2 h 30 leur ont été nécessaires pour effectuer l’aller-retour jusqu’au refuge, alors que le temps moyen de cette course est de 8 heures. Après cela, ils se sont dirigés au départ de l’arête de Furggen, la plus difficile sur le plan technique. Après quatre heures d’escalade, le duo atteint le sommet et redescend par la voie normale. 

 

Ici, François Cazzanelli dans l’arête de Zmutt, la troisième de leur journée marathon sur le Cervin. © Andreas Steindl 

«Lors de la troisième montée, sur l’arête de Zmutt, nous avons senti la fatigue pour la première fois. Nous avons donc grimpé un peu plus lentement pour rester concentré et évoluer en sécurité», raconte Andreas Steindl. Après une courte pause au sommet, ils redescendent par l’arête du Lion, sur le versant italien. Itinéraire qu’ils empruntent de nouveau à la montée «Nous avons dû réunir toutes nos forces. Les 900 derniers mètres étaient particulièrement difficiles et nous avons dû faire plusieurs arrêts pour respirer et nous concentrer», ajoute le jeune guide de Zermatt. Peu après 15 heures, ils arrivent pour la quatrième fois au sommet du Cervin! Après 9600 mètres de dénivelé positif et négatif tout autour du Cervin, ils rejoignent  la cabane Hörnli à 18 h 24. «Épuisés, mais heureux!» Le nouveau record est établi. 

 

Andreas Steindl (à gauche) et François Cazzanelli pour la quatrième fois au sommet du Cervin après plus de 12 heures d’ascension. © Andreas Steindl 


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Top