Zurich: la police disperse des rassemblements féministes

chargement

Manifestation Des manifestants sont descendus dans les rues à Zurich ce samedi pour protester contre l’inégalité entre hommes et femmes. La police est intervenue avec du spray au poivre. Deux femmes ont été interpellées.

 06.03.2021, 19:18
En prévision de la journée internationale des femmes lundi, le collectif "Grève féministe Zurich" avait appelé à manifester sous la forme d'un parcours politique.

La police zurichoise a dû déployer un important dispositif samedi pour disperser des rassemblements féministes non autorisés. Deux participantes ont été interpellées.

En prévision de la journée internationale des femmes lundi, le collectif «Grève féministe Zurich» avait appelé à manifester sous la forme d’un parcours politique. Selon la police municipale, qui a dans un premier temps opté pour le dialogue, des rassemblements interdits se sont formés en différents endroits de la ville.

Vers 15h30, un cortège de plusieurs centaines de personnes a été signalé, et des accrochages ont eu lieu. Les forces de l’ordre sont alors intervenues avec du spray au poivre.

Ce n’est que vers 17h30 que les protestataires se sont dispersés. Deux femmes ont été interpellées et une centaine de personnes contrôlées. Le trafic des trams et des bus a été perturbé.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ActionMonthey: polémique autour de militantes féministes amendées pour des bougiesMonthey: polémique autour de militantes féministes amendées pour des bougies

ChroniqueDans le viseur d’Olivier Hugon: «Dis, papa, c'est quoi être féministe?»Dans le viseur d’Olivier Hugon: «Dis, papa, c'est quoi être féministe?»

Top