Votations fédérales: non à l’interdiction de la burqa et 2 oui pour le Centre

chargement

Mot d’ordre Le parti Le Centre Suisse rejette avec 22 non l’initiative pour l’interdiction de se dissimuler le visage. La loi sur l’e-iD est acceptée par 25 oui, 2 non et une abstention. L’accord avec l’Indonésie est aussi approuvé.

 13.02.2021, 18:17
Le Centre rejette à une large majorité (22 non, 8 oui) l’initiative populaire sur l’interdiction de se dissimuler le visage (ILLUSTRATION).

Le parti Le Centre Suisse (ex-PDC) a défini ses mots d’ordre pour les votations fédérales du 7 mars. Il rejette l’initiative pour l’interdiction de se dissimuler le visage. Il dit oui à la loi sur l’identité électronique (e-ID) et à l’accord de libre-échange avec l’Indonésie, deux objets attaqués en référendum.

Le Centre rejette à une large majorité (22 non, 8 oui) l’initiative populaire sur l’interdiction de se dissimuler le visage, peut-on lire dans un communiqué samedi. La conférence soutient donc également les mots d’ordre de ses partis cantonaux, qui ont tous, sauf quatre, rejeté l’initiative jusqu’à présent.

Le Centre considère que le contre-projet indirect, qui entrera en vigueur si l’initiative populaire est rejetée, permettra d’atteindre de manière plus adéquate l’objectif visé. «De l’avis de la majorité de notre parti, le contre-projet traite les questions principales soulevées par l’initiative mais laisse aux cantons la liberté de décider s’ils souhaitent ou non introduire une interdiction générale de se dissimuler le visage», a affirmé Gerhard Pfister, président du Centre.

 

 

Les présidentes et présidents ont également approuvé par 25 oui, 2 non et une abstention la loi fédérale sur les services d’identification électronique (LSIE, loi sur l’e-ID). «L’e-ID est une étape importante pour la transition numérique, par exemple pour le développement d’applications de cyberadministration ou pour la numérisation en général», a précisé Charles Juillard, conseiller aux États (JU).

La conférence des présidentes et présidents des partis cantonaux a également approuvé l’Accord de partenariat économique avec l’Indonésie, mais à l’unanimité. «L’accord est avantageux pour les entreprises suisses, qui accèdent ainsi au marché indonésien, qui gagne en sécurité», a expliqué la conseillère nationale Elisabeth Schneider-Schneiter (BL).

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

sondageVotations fédérales: à un mois du vote, l’initiative anti-burqa continue de convaincreVotations fédérales: à un mois du vote, l’initiative anti-burqa continue de convaincre

sondageVotations fédérales: les Suisses ont des avis tranchés sur l’initiative anti-burqaVotations fédérales: les Suisses ont des avis tranchés sur l’initiative anti-burqa

PolitiqueVotations fédérales: vers un oui à l’initiative anti-burqa et à la loi sur l’identité électroniqueVotations fédérales: vers un oui à l’initiative anti-burqa et à la loi sur l’identité électronique

campagne contre l’initiative antiburqaVotations fédérales: la burqa à l’ère du masqueVotations fédérales: la burqa à l’ère du masque

Votations fédéralesPartis: les délégués du PS prônent trois fois le «non» pour le 7 marsPartis: les délégués du PS prônent trois fois le «non» pour le 7 mars

Top