20.08.2020, 17:41

Votations fédérales: le peuple dirait «non» à l’initiative UDC et «oui» aux avions de combat

chargement
La population suisse accepterait les nouveaux avions de combat.

Sondage La population suisse rejetterait à 61% l’initiative de l’UDC dite de limitation. En revanche, selon le sondage de la SSR, ce serait «oui» à 58% aux nouveaux avions de combat.

Une majorité de la population suisse (61%) rejetterait actuellement l’initiative de l’UDC dite de limitation, contre 35% qui l’accepteraient. Elle est en revanche plutôt favorable aux nouveaux avions de combat à 58%, contre 39%, selon un sondage jeudi de la SSR.

Les deux textes seront soumis au peuple le 27 septembre. L’initiative de l’UDC «pour une immigration modérée» trouve une majorité de soutien uniquement chez les sympathisants du parti. Elle convainc moins d’un tiers des sympathisants dans les autres partis.

C’est dans la Suisse italophone que le texte rencontre le plus de soutien avec 25% d’«absolument pour» et 22% de «plutôt pour». En Suisse alémanique 59% des sondés se prononcent contre et en Suisse romande, le camp du non rallie 71% des personnes interrogées, dont 54% se disent absolument contre.

L’évolution par rapport au précédent sondage effectué en mars «est remarquable parce qu’atypique pour une initiative: la part de consentement résolu s’est consolidée au fil de la campagne principale, et la part de Non n’a pas augmenté de manière notable», note le rapport du sondage. Le niveau d’approbation déjà élevé dans l’électorat de l’UDC a ainsi continué de s’affermir.

Avions de combat

L’achat des nouveaux avions de combat recueille dans le sondage 58% d’avis positif, dont 36% sont fermement pour et 22% sont plutôt pour. Le camp du non séduit 39% des sondés, dont 24% sont absolument contre et 15% plutôt contre.

Les partisans des partis de droite sont largement favorables à cette nouvelle acquisition, alors que moins d’un tiers des sympathisants de gauche y sont favorables. Ceux des Verts’libéraux sont partagés, avec 47% de pour et 47% de contre.

La Suisse allemande (60%) et italophone (57%) sont particulièrement enthousiastes. Le projet laisse plus sceptique en Suisse romande avec 48% de oui et 47% de non.

Par ailleurs, 50% des femmes soutiennent actuellement l’acquisition, et 64 pour cent des hommes. À ce fossé intersexe typique sur les questions politico-militaires s’ajoute aussi un conflit générationnel. Les 18-39 ans ne sont jusqu’à présent que 48% à dire oui à l’acquisition des avions de combat, tandis que les plus de 65 ans sont 64% à être favorable.

 

L’enquête Trend SRG-SSR sur les votations du 27 septembre 2020 a été réalisée par l’Institut de recherche gfs.bern entre le 3 et le 17 août 2020 auprès de 29’540 titulaires du droit de vote. La plage d’erreur statistique est de +/- 2,9%.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Protection animaleVotations fédérales: la campagne pour la loi sur la chasse est lancéeVotations fédérales: la campagne pour la loi sur la chasse est lancée

Trop risquéVotations fédérales: le congé paternité menace les entreprises selon les opposantsVotations fédérales: le congé paternité menace les entreprises selon les opposants

FamilleVotations fédérales: le congé paternité a plus d'adeptes du côté des RomandsVotations fédérales: le congé paternité a plus d'adeptes du côté des Romands

Camp du nonVotations fédérales: la campagne contre les avions de combat est lancéeVotations fédérales: la campagne contre les avions de combat est lancée

équilibreVotations fédérales: une majorité de citoyens rejetterait l’initiative contre la libre circulationVotations fédérales: une majorité de citoyens rejetterait l’initiative contre la libre circulation

Top