28.08.2018, 12:19

Vaud: Pierrick Destraz ira en prison pour sa participation à une action antispéciste à Aubonne

chargement
Le musicien vaudois, qui a reçu sa condamnation le jour de son anniversaire, juge la sanction quelque peu disproportionnée.

Antispécisme Le fils d'Henri Dès ira en prison. Pierrick Destraz a été condamné pour avoir entravé la circulation lors d'une manifestation antispéciste à Aubonne (VD) au printemps dernier. Le musicien est déterminé à poursuivre son combat pour la cause animale.

Le fils d'Henri Dès ira en prison. Connu pour son activisme en faveur de la cause animale, Pierrick Destraz avait participé à une manifestation antispéciste non autorisée à Aubonne (VD) au mois de mars de cette année. Comme le révèle 24 heures, le musicien vient de recevoir sa condamnation pour avoir entravé la circulation avec d'autres membres d'associations animalistes à l'endroit où doit se construire un futur abattoir régional.

 

Et le verdict est clair: quarante jours de prison avec sursis pendant deux ans, et 320 francs d’amende convertibles en huit jours de prison. "Il va de soi que je ne donnerai pas un rond à l’administration. Je ferai donc ces jours de prison et j’assume totalement mon geste, tout comme la sanction", déclare-t-il dans les colonnes du quotidien vaudois.

C'est la première fois que Pierrick Destraz est condamné. D'ailleurs, il estime la sanction légèrement disproportionnée. "Quarante jours de prison avec sursis pendant deux ans, c’est fort de café pour s’être assis par terre pendant une heure, non?" Selon lui, les autorités ont tenu à faire un exemple, afin de dissuader les antispécistes de réitérer ce genre d'actions.

"Poursuivre le combat de manière plus violente"

Ce jugement risque-t-il de remettre en cause son engagement en faveur de la cause animale, sachant que son sursis risque de tomber en cas de nouvelle infraction? "Huit jours de prison, cela ne me fait pas peur. Ce peut même être une expérience de vie. Quarante jours par contre, c’est une autre paire de manches", admet-il en songeant à ses enfants, ses animaux et sa compagne. De quoi l'assagir donc? Pas tout à fait, car "cette sanction pourrait m’inciter à poursuivre le combat de manière manière clandestine, et peut-être plus violente."

 

Il dit parfaitement assumer le fait de militer à visage découvert, ce que d'aucuns pourraient interpréter comme un besoin d'exister sur la scène médiatique. Une critique que celui qui a connu le succès avec son groupe Explosion de caca, aujourd'hui plus connu sour le nom de Ze Grands Gamins, balaie d'un revers de la main. "Je n’ai pas de spectacle en vue, je n’ai pas de promotion à faire. Cela dit, si je peux utiliser mon nom et ma petite personne pour mettre en lumière certaines incohérences de la loi, je ne me gênerais pas."


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

cause animaleManifestation: la police interpelle 35 militants antispécistes à Aubonne (VD)Manifestation: la police interpelle 35 militants antispécistes à Aubonne (VD)

AntispécismeVaud: l'activisme d'une militante antispéciste lui coûte un emploi d'éducatrice à GlandVaud: l'activisme d'une militante antispéciste lui coûte un emploi d'éducatrice à Gland

VaudVaud: deux boucheries et un McDonald's vandalisés par des antispécistes à NyonVaud: deux boucheries et un McDonald's vandalisés par des antispécistes à Nyon

CaillassageGenève: les caillassages de boucheries par des antispécistes continuentGenève: les caillassages de boucheries par des antispécistes continuent

Top